Archives par mot-clé : qualité de l’air

Mesurer la qualité de l’air en mobilité

La mesure des particules fines est importante pour évaluer la qualité de l’air. Dans cette vidéo, Nathalie Redon et Jaques Boonaert, enseignants-chercheurs à IMT Lille Douai, vous expliquent comment les scientifiques réalisent cette mesure, et pourquoi il est intéressant de mettre au point des outils d’analyse de la qualité de …

+

Un coussin qui ne brûle pas pollue-t-il notre intérieur ?

Photographie du laboratoire/bureaux qui étudie les retardateurs de flamme

Des additifs chimiques appelés aussi retardateurs de flamme permettent à notre mobilier de ne pas brûler trop vite en cas d’incendie. Mais ces molécules polluent-elles l’air de nos logements ou bureaux ? Pour répondre à cette question, un projet de recherche ANSES-ADEME auquel est associé IMT Mines Alès, a débuté …

+

La pollution de l’air

pollution

La série « Responsabilité & Environnement » des Annales des Mines a consacré récemment de nombreux numéros aux sujets énergétiques et au changement climatique, c’était légitime. Le comité de rédaction de cette série a souhaité renouer avec des thèmes classiques, comme la prévention des pollutions. Compte tenu de l’importance des enjeux en …

+

Qu’advient-il des nanoparticules quand elles deviennent déchets ?

Nano-Wet, nanoparticules

Depuis une vingtaine d’années, l’industrie, tous secteurs d’activité confondus, produit une grande diversité de nanomatériaux. Leur déploiement est rapide et peu régulé. Il en résulte un vide règlementaire sur la gestion de ces nanomatériaux lorsqu’ils arrivent en fin de vie. Peu de connaissances existent sur les impacts environnementaux et sanitaires …

+

Air intérieur : ces polluants sous-estimés

Activités de cuisson, bois compacté, produits d'entretien sont des sources de pollution de l'air intérieur encore mal comprises.

Si certaines sources de pollution de l’air intérieur sont bien connues, d’autres demeurent encore mal comprises par les chercheurs. C’est le cas notamment des produits d’entretien et des huiles essentielles. Les composés libérés, ce qu’ils deviennent, et leur dynamique dans les bâtiments sont notamment étudiés par les chimistes d’IMT Lille …

+

CUBAIR : un prototype pour purifier l’air intérieur

CUBAIR : un prototype pour purifier l’air intérieur

Améliorer la qualité de l’air intérieur ? C’est l’objectif du projet CUBAIR. En mettant au point un nouveau système de traitement, des chercheurs sont parvenus à réduire de manière significative la concentration de particules fines et d’oxydes d’azote.   Il faut le rappeler : la pollution de l’air à l’intérieur des …

+

Particules fines : comment mieux évaluer leur impact sanitaire ?

Dans les laboratoires d'IMT Lille Douai, les chercheurs travaillent sur une nouvelle grandeur de référence pour l’analyse et la prévention à grande échelle de la toxicité des particules fines.

Pour évaluer la dangerosité des particules fines dans l’air ambiant, il est impératif d’aller au-delà de la simple mesure réglementaire de leur masse dans l’air. La diversité de leur composition chimique implique en effet des impacts toxicologiques potentiellement différents à masse égale. Les chimistes d’IMT Lille Douai travaillent sur la …

+

Quoi de neuf dans l’atmosphère ?

À l’occasion des 4es Assises nationales de la qualité de l’air qui se tiennent à Montrouge les 9 et 10 octobre 2018, I’MTech pose 5 questions à François Mathé, chercheur en sciences de l’atmosphère à IMT Lille Douai. Il revient avec nous sur les grands changements à venir concernant la …

+

Le concours du plus mauvais polluant de l’air

Laurent Alleman, IMT Lille Douai – Institut Mines-Télécom Dans un rapport publié le 28 juin 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a présenté une liste de 13 nouveaux polluants de l’air à surveiller en priorité. Une série de polluants de l’air, nocifs pour la santé humaine, est déjà réglementée …

+

Gaz traces réactifs atmosphériques : faibles concentrations, grandes conséquences

gaz traces

Malgré leurs très faibles quantités mesurées dans l’atmosphère, les gaz traces laissent leur empreinte dans la composition atmosphérique. Réactifs, ils peuvent conduire à la formation de composés secondaires comme l’ozone ou des aérosols ayant un impact réel sur la santé et le climat. Le projet H2020 ACTRIS, dont IMT Lille …

+