limites planétaires

Les limites planétaires

La question des limites environnementales a traversé les XIXe et XXe siècles sans vraiment parvenir à s’imposer. La donne serait-elle en train de changer en ce début de XXIe siècle ? Face à la multiplication des atteintes portées au « système Terre », la communauté scientifique s’est lancée depuis quelques années dans un projet aussi urgent qu’ambitieux : proposer aux décideurs et au grand public un aperçu des principales variables qui déterminent l’équilibre des écosystèmes à l’échelle planétaire.

Au-delà du climat et de la biodiversité, ces travaux abordent également des questions moins connues du grand public, comme le déséquilibre des cycles biogéochimiques, le changement d’affectation des sols, l’introduction de polluants d’origine anthropique dans les écosystèmes ou encore l’acidification des océans. Autant d’enjeux pour lesquels la communauté scientifique essaie aujourd’hui de déterminer des frontières à ne pas dépasser si l’humanité veut éviter les risques d’effondrement.

Lire sur I’MTech Épidémie de Covid-19 : un signal précoce nous alertant de l’atteinte des limites planétaires ?

À propos des auteurs

Aurélien Boutaud est docteur en sciences de la Terre et de l’environnement, consultant indépendant et chercheur associé à l’UMR 5600 Environnement Ville Société du CNRS. Il accompagne depuis plus de quinze ans les acteurs publics dans la mise en œuvre de politiques de transition écologique.

Natacha Gondran est enseignante-chercheuse à Mines Saint-Étienne, et membre de l’UMR 5600 Environnement Ville Société du CNRS. Elle ancre ses activités de recherche et d’enseignement dans une perspective de transitions écologique et énergétique.

Les limites planétaires
Aurélien Boutaud, Natacha Gondran
La Découverte, 2020
Coll. « Repères »
128 pages
10 € (papier) –7,49 € (numérique)

Lire un extrait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *