PacketAI identifie et prédit les incidents informatiques des entreprises

La start-up PacketAI, incubée à IMT Starter, développe un outil de monitoring des infrastructures informatiques à base d’intelligence artificielle. Elle permet de prédire des incidents et faciliter leur résolution par les ingénieurs en réduisant le temps moyen de réparation d’incident. Cette solution s’adresse aussi bien aux grands comptes qu’aux entreprises de taille humaine. PacketAI présentait notamment sa solution lors du CES de Las Vegas qui se déroulait du 7 au 10 janvier.

 

Cadeaux de Noël pendant le Black Friday, places pour la Coupe du Monde de football, sortie d’un nouveau smartphone, etc. Chacun de ces évènements commerciaux est comme un premier jour de soldes sur le web. Imaginez, des milliers de personnes essayant de se connecter simultanément à un même site. Chacun insiste derrière son ordinateur et actualise la page internet toutes les cinq secondes mais est toujours confronté à un message d’erreur. En coulisses, ces événements mettent à rude épreuve les systèmes informatiques saturés par la demande. Dans ces différents scénarios, les informaticiens sont confrontés à des problèmes de gestion d’un changement d’échelle, c’est-à-dire la capacité d’un système à fonctionner normalement quand le nombre d’utilisateurs augmente.

Au-delà de ces situations ponctuelles de l’extrême, les systèmes informatiques des entreprises font face en permanence à des problèmes de fonctionnement comme la congestion, les latences mais aussi des dysfonctionnements techniques des structures informatiques. Chaque fois qu’un site est ralenti ou inaccessible, des ingénieurs tentent de résoudre le problème en analysant manuellement d’énormes jeux de données. Une tâche éprouvante, lente et coûteuse. « Une entreprise de 5 000 employés peut perdre jusqu’à 20 millions d’euros par an à cause d’incidents informatiques », rapporte Hardik Thakkar, co-créateur de la start-up PacketAI. La jeune pousse, incubée à IMT Starter, développe des algorithmes d’intelligence artificielle pour automatiser le monitoring informatique à destination des ingénieurs de ces sociétés. Du 7 au 10 janvier, elle présentait d’ailleurs sa solution au CES de Las Vegas au sein de la délégation IMT.

Agent IA en renfort

Les entreprises migrent de plus en plus vers des infrastructures informatiques distribuées comme le cloud ce qui engendre de nouveaux problèmes. Par exemple, la nature distribuée et dynamique du cloud favorise l’apparition de millions de services générant d’importantes quantités de données. Des données qui ne vont cesser d’augmenter avec une prédiction de 35 milliards d’objets connectés d’ici 2025 d’après Strategy Analytics. Les outils de monitoring utilisés jusqu’à présent n’ont pas été conçus pour fonctionner dans ce type d’environnement, ni pour gérer autant d’informations. Ils permettent généralement l’indexation et la visualisation de données mais la lourde de tâche de la gestion des erreurs repose sur les épaules des ingénieurs informatiques. Ces derniers doivent mener de nombreuses analyses manuelles répétitives afin de résoudre les problèmes rencontrés par leurs systèmes.

À l’aide d’une combinaison de techniques d’apprentissage supervisé et non supervisé, les algorithmes de PacketAI analysent en continu des térabytes de données à la seconde. Ils rassemblent des alertes en événements groupés sur lesquels sont appliqués des algorithmes de corrélation qui permettent de prédire les incidents. « Notre solution localise la source et la nature des problèmes informatiques ce qui permet de réduire le temps d’intervention jusqu’à 50 % », précise Hardik Thakkar.

Pour l’utilisateur, c’est simple. Il voit apparaître les informations essentielles d’une alerte sur un tableau de bord à l’affichage allégé. En effet, le bruit d’alerte, c’est-à-dire la présence d’informations non pertinentes en lien avec un incident, est réduit à hauteur de 93 %. Ainsi, au lieu de faire défiler des milliers de lignes, l’utilisateur obtient une alerte concise lui indiquant par exemple que les virements bancaires prennent beaucoup plus de temps que d’habitude ou que les utilisateurs ne pourront bientôt plus se connecter à une base de données ainsi que les causes du problème. L’ingénieur n’agit plus en réaction à un problème mais peut désormais l’empêcher d’arriver.

Un lancement imminent

Dans son offre, PacketAI a plusieurs façons d’utiliser sa solution. Elle s’intègre ainsi directement aux outils de monitoring existants afin d’analyser en temps réel les données brutes des événements. La start-up propose également une intégration en mode SaaS qui s’appuie sur l’abonnement en ligne des entreprises aux logiciels.

Après 4 années de recherches en machine learning et une série de premiers tests avec sa version pilote, la solution de PacketAI sera lancée en 2020. La jeune pousse développe actuellement une solution pour des entreprises qui ont une infrastructure complexe. « Tous les secteurs allant des banques aux e-commerces ont les mêmes contraintes informatiques, et notre solution est facilement transposable », ajoute Hardik Thakkar.

 

Article rédigé par Anaïs Culot, pour I’MTech.

 

Le CES : dernière étape d’une accélération en 3 temps

Du 7 au 10 janvier 2020, le CES de Las Vegas marquera l’étape finale d’une accélération en trois temps pour les start-up les plus prometteuses de l’IMT.

Étape 1.

Au départ : 42 jeunes pousses issues du réseau des 11 incubateurs IMT ont participé à l’édition 2019 de Vivatech en juin dernier.

Étape 2.

Parmi celles-ci, 20 ont été retenues pour présenter leurs solutions en novembre 2019 au Prix Innovation Bercy-IMT.

Étape 3.

Lors de cet évènement, les membres du jury en ont sélectionné 10 pour bénéficier d’un tremplin international grâce au CES. Les lauréats du Prix Innovation Bercy-IMT seront dévoilés lors de la soirée Convergences 2020, le 7 janvier 2020, en présence de l’écosystème de l’innovation français.

En savoir plus sur le Prix Innovation Bercy-IMT

 

Pour aller + loin : Découvrez les autres start-up de la délégation IMT au CES de Las Vegas !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *