Accueil / A la Une / IRON-MEN : la réalité augmentée pour les opérateurs de l’industrie du futur

IRON-MEN : la réalité augmentée pour les opérateurs de l’industrie du futur

I’MTech dédie une série de belles histoires à la recherche partenariale soutenue par le Carnot Télécom & Société numérique (TSN), dont des écoles de l’IMT sont des composantes.

Belles histoires, Bouton, CarnotL’industrie du futur ne peut pas se faire sans humains au cœur des systèmes de production. Pour aider les opérateurs à s’adapter aux changements rapides des processus industriels et de la demande client, elm.leblanc, l’IMT et Adecam Industries s’allient au sein du projet IRON-MEN. Il a pour but de développer une solution de réalité augmentée à destination des opérateurs humains dans l’industrie.

 

De nombreux sites de production disposent de processus manuels. L’être humain sait apporter une intelligence et une flexibilité qui font encore défaut aux robots industriels. Ces qualités restent essentielles pour le tissu industriel français afin de pouvoir satisfaire une demande des clients et des utilisateurs qui devient toujours plus spécifique, exigeante et imprévisible.

L’humain est donc amené à rester au centre des processus industriels pour encore quelques temps, en dépit des annonces alarmistes sur le remplacement technologique. Pour renforcer les capacités des opérateurs humains, l’IMT, elm.leblanc et Adecam Industries s’allient dans le cadre du projet IRON-MEN. Ce consortium va développer pendant 3 ans une solution de réalité augmentée pour les opérateurs de production.

La technologie de réalité augmentée a pour objectif d’aider l’entreprise à développer la flexibilité, l’efficience et la qualité de sa production, tout en renforçant la communication des équipes et le travail collaboratif. La solution mise au point dans le cadre d’IRON-MEN accompagnera son utilisateur en le guidant et l’assistant dans ses missions quotidiennes, permettant ainsi de développer sa polyvalence et ses capacités d’adaptation.

Le succès d’une technologie aussi intrusive qu’un casque de réalité augmentée est soumis aux capacités d’acceptation physiologique et psychologique de son utilisateur. Cette problématique est inscrite au cœur même du projet IRON-MEN et permettra d’en guider les développements technologiques.

L’ambition de la solution est de proposer une réponse industrielle et métier correspondant à des besoins précis, pour assister efficacement les utilisateurs dans leurs opérations manuelles. Elle se base sur une approche originale alliant outils de la transformation numérique et respect de l’individu au sein de l’unité de production. Elle devra être adaptable rapidement à différentes problématiques métiers qui valident des besoins similaires.

L’IMT apportera ses capacités de recherche pour accompagner elm.leblanc dans l’introduction de cette technologie de réalité augmentée au sein de son organisation industrielle. La société Immersion, spécialiste des expériences de réalité augmentée développera l’interface logicielle interactive utilisée par les opérateurs. L’adaptabilité de la solution IRON-MEN en environnement industriel sera expérimentée dans les sites de production d’elm.leblanc — à Drancy et Saint-Thégonnec — et via le partenariat avec Adecam Industrie. IRON-MEN est soutenu par la direction générale des entreprises dans le cadre des projets « Grands défis du numérique ».

 

À lire également sur I’MTech :

La réalité augmentée au secours des pannes industrielles

Le Carnot TSN, un gage d’excellence dans la recherche partenariale depuis 2006

Le Carnot Télécom & Société numérique (TSN) est le partenaire recherche des entreprises pour développer les innovations numériques depuis 2006. En s’appuyant sur plus de 1 700 chercheurs et 50 plateformes technologiques, il propose une recherche de pointe pour répondre aux problématiques technologiques complexes induites par les transformations numérique, énergétique-écologique et industrielle du tissu productif français. Ses thématiques sont : l’industrie du futur, les réseaux et objets communicants, la ville durable, les mobilités, la santé et la sécurité.

Les composantes du Carnot TSN sont Télécom ParisTech, IMT Atlantique, Télécom SudParis, Institut Mines-Télécom Business School, Eurecom, Télécom Physique Strasbourg, Télécom Saint-Étienne, École Polytechnique (laboratoires Lix et CMAP), Strate École de Design, Femto Engineering.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *