Accueil / A la Une / 20 termes pour comprendre la mobilité

20 termes pour comprendre la mobilité

De plus en plus liée au numérique, la mobilité se complexifie et se diversifie. Conduite autonome, multimodalité, mais également effet rebond et mode agile sont autant de termes qui trouvent leur place dans l’étude des nouvelles formes de mobilité. La Fondation Mines-Télécom propose un glossaire de 20 termes qui aident à comprendre les enjeux de cette transformation, et permettent de saisir les idées et concepts développés dans son 10e cahier de veille.

 

API  Application programming interface, ou interface de programmation applicative. Il s’agit d’un ensemble de moyens par lesquels un logiciel offre des services à d’autres logiciels.

Autosolisme  Le fait que l’automobiliste soit seul dans son véhicule.

Effet rebond Terme économique désignant l’augmentation de consommation qui survient lorsque les limites à l’utilisation d’une technologie sont réduites.

Entretiens d’explication Entretiens visant une description aussi fine que possible d’une activité passée.

Ergonomie Étude scientifique de la relation entre les êtres humains et leurs moyens, méthodes et milieux de travail. Elle vise à concevoir des systèmes apportant le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité.

Flooding Mise à disposition de plus de ressources que nécessaire.

Free floating Flottes de véhicules en libre-service sans port d’attache.

Gentrification Phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s’approprient un espace initialement occupé par des habitants moins favorisés. Embourgeoisement.

Intermodalité Utilisation de plusieurs modes de transport au cours d’un même déplacement. À ne pas confondre avec la multimodalité.

IoT Internet of things, ou internet des objets.

L4, L5 Niveaux supérieurs de conduite autonome. L4 : le conducteur fournit une destination ou des consignes et peut ne pas être à bord. L5 : Conduite complètement autonome sans l’aide de conducteur dans toutes les circonstances.

MaaS La mobilité en tant que service, la mobilité servicielle. Ce concept a été formalisé par les professionnels en 2014 lors du congrès européen des services de transport intelligents (ITS) à Helsinki et du lancement de l’Alliance MaaS.

Mobilités actives Modalités de transport qui n’utilisent que l’activité physique de l’être humain pour la locomotion. Vélo, marche, mais également patinette, skate-board…

Mobilités douces Parfois synonyme strict des mobilités non-motorisées (et donc actives), le terme « doux » fait référence au respect de l’environnement au sens de l’écomobilité : réduction du bruit, limitation de la pollution… Il inclut parfois également des transports motorisés ou assistés basés sur des technologies non liées au pétrole.

Modalité Se dit d’une forme particulière de transport qui se distingue par les véhicules et l’infrastructure empruntés.

Mode agile Selon les méthodes agiles de réalisation de projets en cycles de développement itératif, incrémental et adaptatif.

Multimodalité Présence de plusieurs modes de transport différents entre deux lieux. À ne pas confondre avec l’intermodalité.

PDIE Plan de déplacements inter-entreprises. Augmente l’efficacité des plans de déplacements entreprise (PDE), en rassemblant les entreprises autour de la mutualisation de leurs besoins.

Rupture de charge Étape, souvent coûteuse, pendant laquelle des marchandises ou des passagers sont transférés d’un véhicule à un autre. Ces temps de transbordement sont souhaités les plus courts possibles.

TCSP  Transport collectif en site propre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *