Accueil / A la Une / 12 start-up soutenues en 2017 grâce aux prêts d’honneur

12 start-up soutenues en 2017 grâce aux prêts d’honneur

Grâce au soutien de ses mécènes, la Fondation Mines-Télécom a financé en 2017 22 prêts d’honneur à des entrepreneurs accompagnés par les incubateurs de l’IMT. Ce sont ainsi 440 k€ qui ont été accordés à 12 start-up. En 2018, la Fondation souhaite aller plus loin en faveur de l’entrepreneuriat et attribuer 30 prêts d’honneur.

 

Des chiffres prometteurs

Afin de soutenir le développement des startup des incubateurs de l’IMT, la Fondation Mines-Télécom attribue des prêts d’honneur aux entrepreneurs grâce au dispositif Initiative Grandes Écoles et Universités. Sélectionnées par les entreprises partenaires de la Fondation, 12 start-up ont ainsi bénéficié d’un prêt d’honneur en 2017. Au total, depuis 2008, 2,3 millions d’euros de prêts ont pu ainsi être accordés, avec un taux d’attrition de moins de 8%.

Ces prêts sans garantie, d’un montant compris entre 20 k€ et 40 k€, font effet de levier pour le financement de ces projets. Ainsi, les start-up lauréates de ces prêts ont réalisé cette année des levées de fonds importantes, notamment la fintech Pledg (1,2 M€) et Seaver, spécialisée dans l’IoT (Internet of Things) pour l’industrie équine. Cette performance se traduit aussi par la participation de nombreuses startup, chaque année, au CES de Las Vegas.

L’objectif est d’attribuer en 2018 des prêts d’honneur à 30 nouveaux entrepreneurs et de soutenir ainsi 15 projets, pour un montant de plus de 560 k€. Pour atteindre cette ambition, la Caisse des Dépôts et Revital’emploi, partenaires du programme, poursuivent leur soutien.

Des services et produits innovants dans le champ du numérique

Les start-up soutenues répondent à des besoins variés dans le champ du numérique. Elles tirent parti des opportunités offertes par le big data : c’est le cas par exemple de Predictice, qui propose une solution analytique des décisions de justice à destination des professionnels du droit.

Plusieurs sont spécialisées dans les objets connectés, telles que HEROZ, un accessoire connecté qui protège les smartphones contre le vol, la perte, l’oubli et l’intrusion ou Keepen, qui propose une alarme autonome accessible à tous à la fois plus pratique et plus fiable que les dispositifs actuels.

Elles proposent également des services innovants et offrent de nouvelles expériences utilisateurs. ThingType offre un service en ligne de conception et de réalisation électronique, qui rend le prototypage simple, rapide et abordable. Autre exemple, Bruce, agence d’intérim digitale et mobile, aide les entreprises à faire face à leur besoin en travail temporaire.

En savoir plus sur le programme des prêts d’honneur

Près de 100 start-up et spin-off sortent chaque année du réseau d’incubateurs de l’IMT. C’est pourquoi la Fondation Mines-Télécom finance une partie du Fonds numérique d’Initiative Grandes Écoles & Universités, membre du réseau Initiative France, dont l’objectif est de développer les créations d’entreprises innovantes au sein des Grandes Écoles, Universités et Laboratoires de recherche.

Les prêts d’honneur ont un rôle clé dans le développement de start-up qui aspirent à avoir une expansion rapide en France et à l’étranger. Ils donnent de la légitimité aux projets, sont accompagnés d’une expertise technique des incubateurs et font effet de levier dans le financement de leur amorçage. Ces prêts peuvent atteindre jusqu’à 40 000 euros et sont remboursés dans un délai de cinq ans après un différé d’un an. Les remboursements sont réabondés dans le fonds de prêts à destination de nouveaux porteurs de projets.

La version originale de cet article a été publiée sur le site web de la Fondation Mines-Télécom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *