Accueil / A la Une / L’IMT est membre fondateur du nouvel institut DATAIA

L’IMT est membre fondateur du nouvel institut DATAIA

Il est le nouveau « centre interdisciplinaire français des sciences des données et de l’intelligence artificielle », selon le jury international de l’Agence nationale de la recherche (ANR) qui l’a sélectionné durant l’été 2017, dans le cadre de son programme « Investissements d’Avenir ».

Le nouvel Institut DATAIA, situé sur le plateau de Saclay, est un « Institut de Convergence » dédié aux sciences des données et à leurs enjeux économiques en France. Piloté par l’Inria (Institut national de la recherche en informatique et automatique), et porté par l’Université Paris-Saclay, il rassemble un consortium de 14 établissements de recherche. L’Institut Mines-Télécom est l’un de ses membres fondateurs et regroupe sous une même bannière trois grandes écoles de l’IMT : Télécom École de Management (TEM), Télécom ParisTech et Télécom SudParis.

Mission : leadership national et international dans le domaine des sciences des données

Christine Balagué, professeure à TEM et membre de l’Institut de Convergence DATAIA, voit ce dernier comme un lieu de transdisciplinarité : « l’objectif de DATAIA est de monter des programmes de recherche menés par des chercheurs d’établissements et de disciplines différentes, centrés autour de la science des données ». Dans la même optique que des projets nationaux comme « Mission Intelligence Artificielle », l’Institut DATAIA veut tenter de « répondre aux questions que posent les données dans notre société actuelle ».

Il a pour but de financer, grâce à l’ANR, des thèses, post-docs et des projets de recherche proposés par au moins deux établissements fondateurs différents et alliant des compétences en mathématiques et informatique avec des problématiques de sciences humaines et sociales. Mêler technique et éthique est la raison d’être de ce nouvel institut de recherche.

Faire de l’IA une priorité française

« DATAIA est une opportunité extrêmement intéressante pour participer et réaliser des projets interdisciplinaires dans une thématique phare de notre école, déclare Bernadette Dorizzi, directrice de la recherche à Télécom SudParis. C’est une chance pour nous d’être associés à cette initiative de long-terme, qui est portée de manière conséquente grâce à un budget global de 10 millions d’euros. DATAIA représente une brique significative à l’effort français dans ce domaine. »

Enfin, outre son intérêt pour l’innovation dans ses domaines de prédilection (intelligence artificielle, big data et interfaces homme-machine), DATAIA souhaite améliorer la transparence des systèmes de décision et de régulation des algorithmes, notamment en matière de respect de la vie privée et sécurisation de la blockchain.

La version originale de cet article a été publiée sur le site de Télécom SudParis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *