Accueil / A la Une / Vizity : explorer la ville avec des cartes numériques

Vizity : explorer la ville avec des cartes numériques

Incubée à ParisTech Entrepreneurs, la start-up Vizity souhaite réinventer le partage de contenus sur internet. Elle développe une solution de cartographie pour agréger les ressources en ligne sur les lieux, et les mettre ainsi mieux à disposition des utilisateurs.

 

Timothée Lairet, Co-fondateur de Vizity
Timothée Lairet, Co-fondateur de Vizity

« Pour parler de lieux, il n’y a rien de mieux qu’une carte » assène Timothée Lairet. En rappelant cette évidence trop souvent oubliée, le jeune entrepreneur donne tout son sens à Vizity, la start-up qu’il a cofondée. Car quoi de mieux qu’une carte pour agréger les ressources des blogs, guides touristiques en ligne ou sites internet des mairies et offices de tourisme au sujet des lieux d’une ville ? C’est ce que propose de faire la jeune pousse. « Nous rassemblons ces contenus et les associons à une carte pour les rendre plus accessibles » résume Timothée Lairet.

Pour l’instant, la start-up incubée à ParisTech Entrepreneurs travaille indépendamment avec chaque acteur. En collaborant avec l’office de tourisme d’une ville ou d’une région par exemple, elle génère d’abord une carte du territoire concerné qui sera embarquée sur le site internet de l’organisme. Ensuite, Vizity peut lier un article du site numérique de l’office de tourisme de façon dynamique avec une zone de la carte. Un billet dédié à une exposition dans un musée, ou l’histoire d’un château s’afficheront alors lorsqu’un internaute explorera ces lieux sur la cartographie.

La solution répond à une grande problématique rencontrée par un touriste qui ne connaît pas le territoire. « Il sait qu’il y a de l’information, mais il ne sait pas comment la chercher » explique le co-fondateur. Il est en effet délicat de trouver des informations sur le marché d’un village si l’on ne sait même pas qu’un marché existe. Or avec la carte, l’évènement se présente à l’utilisateur comme un point d’intérêt. En cliquant sur les contenus liés, le touriste pourra alors découvrir en amont les commerçants et les horaires du marché, et décider à l’avance s’il souhaite s’y rendre ou non.

Outre les touristes, les habitants des grandes métropoles pourraient y trouver leur compte également. Dans une ville qui compte plusieurs centaines de milliers de personnes, voire plusieurs millions, il est facile de passer à côté d’un évènement qui nous intéresse à quelques pas de chez nous. Les blogs rassemblant les idées de sorties gagneraient à inclure leurs dernières actualités dans une carte ouverte aux utilisateurs. Impossible alors de manquer une information qui s’affiche sur la carte de notre quartier.

Grâce aux cartes de Vizity, les différents producteurs de contenu sur des lieux, qu’il s’agisse de bloggeurs, d’entreprises ou de services de l’administration, peuvent proposer leur propre vision de l’intérêt d’un territoire et la partager. En associant des contenus informationnels à chaque lieu, ils créent ainsi une curation unique et peuvent conseiller à leurs clients ou utilisateurs des parcours de visite originaux.

Vers un média cartographique ?

L’ambition de la start-up est à terme de proposer une carte globale ouverte aux utilisateurs rassemblant plusieurs types de contenu pour un même lieu. Présentation d’une exposition dans un musée prestigieux, histoire du bâtiment qui l’abrite, et critique du restaurant huppé associé au musée pourraient être disponibles sur la seule et même carte, alors même que ces contenus proviendraient de sites différents.

Tanguy Abel, Co-fondateur de Vizity
Tanguy Abel, Co-fondateur de Vizity

Et si l’association de critiques à une cartographie peut rappeler le service Google Maps, la comparaison s’arrête ici. Pour Timothée Lairet, il ne s’agit de produire un agrégateur d’avis, mais bien de rester sur des contenus à forte valeur ajoutée pour l’utilisateur, rédigés par des professionnels ou un cercle d’amis très proche. La cartographie doit permettre à un utilisateur d’accéder à une information riche sur laquelle il peut associer une certification ou une valeur claire.

En couplant une telle solution à une géolocalisation des utilisateurs, Vizity espère également proposer de nouveaux services. D’abord, les offices de tourisme pourraient mieux connaître le comportement des visiteurs, et mieux répondre à leurs besoins pour leur assurer un séjour plus agréable. Mais surtout les utilisateurs pourraient définir en fonction de leurs visites passées des profils de parcours, et enregistrer des préférences. Une fois à l’étranger, il ne suffirait alors plus que d’indiquer à l’application de Vizity ce que l’on cherche, pour que celle-ci nous indique un parcours qui réponde à l’expérience attendue. Une nouvelle façon de découvrir des lieux en somme, hors des parcours standardisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *