Accueil / Europe / Les Celtic-Plus Awards récompensent trois projets IMT
Celtic-Plus Awards, Eureka

Les Celtic-Plus Awards récompensent trois projets IMT

Trois projets impliquant des écoles de l’IMT ont été récompensés lors des Celtic-Plus awards 2017. Le programme Celtic-Plus est dédié à la valorisation des innovations et des recherches en télécommunications et en technologies de l’information. Il est chapeauté par l’initiative européenne Eureka, qui souhaite renforcer la compétitivité des industries dans leur ensemble.

 

SASER (Safe and Secure European Routing) :
Celtic-Plus Innovation Award

Le programme de recherche Saser allie opérateurs, équipementiers et instituts de recherche entre la France, l’Allemagne et la Finlande. Son objectif est de définir de nouveaux concepts permettant de renforcer la sécurité des réseaux de transport de données en Europe. Pour cela, le projet Saser travaille sur de nouvelles architectures, notamment en imaginant des réseaux distribués ou en intégrant les dernières avancées technologiques sur le cloud et la virtualisation. Télécom ParisTech, IMT Atlantique (ex-Télécom Bretagne) et Télécom SudParis sont partenaires de ce projet piloté par le groupe Nokia.

NOTTS (Next Generation Over-The-Top Multimedia Services) :
Prix d’excellence dans la catégorie services et applications

Notts souhaite résoudre les nouveaux problèmes créés par les services multimédias dits par contournement (ou « over-the-top » en anglais). Ces services, tels que Netflix ou Spotify, ne sont pas contrôlés par les opérateurs et impactent le réseau internet. Le projet se propose d’étudier les problèmes techniques posés aux opérateurs, et de réfléchir à des solutions afin d’aboutir à de nouveaux business models satisfaisant toutes les parties prenantes. Il rassemble des partenaires publics et privés de 6 pays : l’Espagne, le Portugal, la Finlande, la Suède, la Pologne, ainsi que la France où l’on retrouve Télécom SudParis.

H2B2VS (HEVC Hybrid Broadcast Broadband Video Services) :
Prix d’excellence dans la catégorie multimédia

Les nouveaux formats vidéos, tels que l’ultra-HD ou la 3D, testent les limites des réseaux de télédiffusion et des réseaux haut-débit. Les deux ont en effet des bandes passantes limitées. Le projet H2B2VS envisage de résoudre ce problème de bande passante en combinant les deux réseaux. Le réseau de télédiffusion serait chargé de transmettre une information principale, quand le réseau haut-débit pourrait transmettre des informations additionnelles. H2B2VS implique industriels et instituts publics de recherche en France, Espagne, Turquie, Finlande et Suisse. Télécom ParisTech fait partie de ce consortium.

Lors de l’édition 2016, deux projets IMT avaient également été récompensés par ces prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *