Accueil / Culture scientifique / La qualité de vie au travail peut-elle contribuer à créer de la valeur ?
Compétitivité, Qualité de vie au travail : un levier de compétitivité, La Fabrique de l'industrie

La qualité de vie au travail peut-elle contribuer à créer de la valeur ?

La rapidité des changements en cours : robotisation, numérique, innovations technologiques… et la nécessité de monter en gamme conduisent les entreprises à faire évoluer leur organisation du travail. Dans ce contexte, la qualité de vie au travail (QVT) détermine plus que jamais leur capacité à créer de la valeur.

Un aspect essentiel de la QVT (Qualité de Vie au Travail) est la possibilité donnée à chacun de s’exprimer et d’agir sur son travail. C’est ce qui ressort des nombreux travaux scientifques et d’une dizaine de témoignages d’entreprises industrielles et du numérique analysés dans cette étude. L’autonomie est également centrale dans les formes d’organisation du travail « émergentes » qui y sont décrites – lean management, entreprise libérée, entreprise responsable et organisation responsabilisante.

Les entreprises françaises ont besoin de progresser pour parvenir au niveau de leurs meilleures homologues européennes en matière d’autonomie et de responsabilisation des salariés. L’engagement et la motivation de ces derniers en dépendent. Cette étude encourage ainsi les dirigeants d’entreprises et de structures publiques à s’engager dans ces domaines et leur donne des pistes pour l’action.

Cet ouvrage complet s’adresse aux chefs d’entreprise, décideurs publics, managers, représentants des organisations professionnelles et syndicales, salariés et étudiants, et à tous ceux préoccupés par la performance économique et sociale des organisations du travail en France.

À propos des auteurs

Emilie Bourdu est chargée d’études à La Fabrique de l’industrie, think tank créé par l’UIMM, le Cercle de l’Industrie et le GFI, présidé par Louis Gallois, dont la vocation est d’encourager et d’alimenter le débat sur l’industrie.

Marie-Madeleine Pérétié travaille  à l’ARACT Île de France (Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail) où elle est en charge de l’ingénierie du transfert. Elle pilote les activités de transfert d’outils, de méthodes et de connaissances en appui des chargés de mission et en coordination avec l’Anact.

Martin Richer dirige le cabinet Management & RSE et apporte à ses clients un conseil de proximité pour aider au déploiement d’une approche innovante de la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

 

Compétitivité, Qualité de vie au travail, La Fabrique de l'industrie, Terra NovaLa qualité de vie au travail : un levier de compétitivité
Refonder les organisations du travail
Émilie Bourdu, Marie-Madeleine Péretié, Martin Richer
Préface de Jean-Dominique Senard
La Fabrique de l’industrie / Presses des Mines, 2016
188 pages
22 € (broché)

édité en partenariat avec le think tank Terra Nova et le réseau Anact

Lire un extrait et commander l’ouvrage en ligne sur le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *