Accueil / A la Une / La Société du Grand Paris et l’IMT préparent la transformation numérique du métro

La Société du Grand Paris et l’IMT préparent la transformation numérique du métro

La Société du Grand Paris (SGP) et l’Institut Mines-Télécom (IMT) engagent un partenariat sur le projet numérique du Grand Paris Express et son potentiel à transformer le Grand Paris en une métropole intelligente, durable et innovante.

 

Grâce à une réflexion collaborative menée depuis trois ans avec 170 acteurs privés, publics et associatifs du Grand Paris[1] dont l’IMT, la Société du Grand Paris veut faire du Grand Paris Express « le métro le plus digital du monde » au service du Grand Paris, capitale du 21e siècle : un métro qui bouleverse l’expérience des voyageurs par un accès permanent à leur univers de services collaboratifs favoris, qui offre aux startups de la French Tech un gisement de données ouvertes pour des expérimentations d’une ampleur sans précédent et qui arme la région Capitale en liaisons optiques et en Datacenters pour les prochaines décennies.

La Société du Grand Paris et l’IMT, qui regroupe plus de 10 000 étudiants ingénieurs et managers et près de 3000 enseignants-chercheurs, chercheurs  et doctorants au sein de ses 13 écoles d’excellence mondiale, s’associent aujourd’hui pour concevoir l’architecture et le dimensionnement des infrastructures numériques du Grand Paris Express.

Les deux organisations vont mettre au point une méthode de mesure de l’impact d’un grand projet numérique sur le développement économique et l’emploi d’un territoire. Elles vont élaborer une stratégie de mutualisation et de valorisation des données à la hauteur des enjeux d’une métropole monde au 21e siècle.

La Société du Grand Paris (SGP) offre à l’IMT un champ de recherches scientifiques, d’expérimentations technologiques et de projets collaboratifs et innovants d’une ampleur sans précédent. Le projet « Inventons la Métropole du Grand Paris », appel à projets sur des terrains mobilisés puis cédés par des collectivités franciliennes, en est une illustration concrète.

Pour Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris : « Le Grand Paris Express s’impose comme un accélérateur économique et technologique. La Société du Grand Paris est en train de bâtir un réseau structurant pour la ville et adapté à la société numérique. C’est le métro le plus digital du monde, celui qui ne fait pas qu’accompagner les mutations sociales et digitales dans le Grand Paris, mais qui les rend toutes possibles car tout ce qui est connecté se transforme. Je suis heureux que la Société du Grand Paris puisse collaborer avec l’Institut Mines-Télécom et, à travers lui, avec les plus prestigieuses écoles d’ingénieurs françaises dans le domaine des télécom et des mines. Le Grand Paris Express est le métro des générations futures et nous devons associer les jeunes à tout ce que nous faisons, particulièrement les jeunes ingénieurs français».

L’IMT apporte à la Société du Grand Paris sa contribution scientifique et technique et sa capacité de prospective, d’innovation et d’expérimentation sur les infrastructures, les données et les services numériques.

Pour Francis Jutand, directeur général adjoint de l’IMT « Le Grand Paris Express s’inscrit dans un cadre d’anticipation, à l’horizon de 10 à 20 ans, des besoins d’une mégapole mondiale intelligente, humaine et durable. La vitesse d’évolution des technologies et des usages, les besoins en mobilité intelligente et gestion des trafics, les contraintes d’environnement et de qualité de vie, doivent être prises simultanément en compte. La création d’une infrastructure numérique de service, innovante, évolutive et performante, est un challenge auquel l’Institut avec ses écoles, chercheurs et étudiants, est fier de pouvoir contribuer à répondre ».métro numérique, SGP, Grand Paris Express, Société du Grand Paris

 

Les axes de collaboration :

  • Recherche scientifique et technique sur le dimensionnement, l’architecture et les caractéristiques techniques des infrastructures numériques (fibre optique, téléphonie mobile, Wifi, géolocalisation, Datacenters) qui vont être déployées dans les ouvrages du Grand Paris Express. Ces recherches intègrent l’évolution des usages, les besoins des opérateurs et des entreprises, les perspectives d’évolution technologique et les enjeux de normalisation.
  • Recherche sur les modèles économiques des données numériques personnelles massives et expérimentation en matière de plateforme de données ouvertes et mutualisées.
  • Prospective et anticipation sur les prochaines générations d’objets connectés et de capteurs et l’enjeu de leur intégration dans le Grand Paris Express.
  • Expérimentations de type « démonstration de faisabilité » ou « proof of concept » pour les infrastructures, objets connectés ou capteurs présentant un intérêt pour le Grand Paris Express.
  • Partenariats sur des appels à projets français ou européens de recherche dans le domaine de la mobilité connectée ou de la ville intelligente et durable.
  • Collaboration dans le cadre des chaires de recherche de l’Institut Mines-Télécom couvrant l’une des pistes d’action du projet numérique, par exemple le sujet des données personnelles, ou création d’une nouvelle chaire.

 

[1] Liste des partenaires de la Société du Grand Paris qui collaborent au projet numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *