Communiquer dans l’urgence d’une catastrophe, la « minute du chercheur » de Laurent Franck

VU SUR LE SITE DE TÉLÉCOM BRETAGNE – Lors d’un séisme, les réseaux de télécommunications classiques sont souvent inutilisables. Quels sont les défis scientifiques à relever pour exploiter rapidement le potentiel des communications par satellites ?

 

Pour rétablir le plus rapidement possible la connectivité avec internet en cas de catastrophe naturelle, Laurent Franck, professeur à Télécom Bretagne sur le campus de Toulouse, a conçu avec le Centre national d’études spatiales (CNES), l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit) et le Tésa (Telecommunications for Space and Aeronautics) un algorithme génétique qui calcule le nombre et la localisation idéale des terminaux satellites et permet de trouver le meilleur compromis entre coût d’installation et performance. Pour le chercheur : « Étudier les communications d’urgence par satellite, c’est mettre la science au service de la lutte contre les catastrophes naturelles, humanitaires et technologiques ». Explications en vidéo.

Source : Lexians, la lettre d’information de Télécom Bretagne

À lire également sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *