Agenda
Photonique, Télécom ParisTech, Frédéric Grillot

Des chercheurs de Télécom ParisTech font avancer le domaine de la photonique

VU SUR LE SITE DE TÉLÉCOM PARISTECH – Des chercheurs de Télécom ParisTech, en collaboration avec l’Université du Nouveau-Mexique (États-Unis) et du NRC (Canada) ont développé une nouvelle méthode permettant de connaître avec précision le facteur d’élargissement spectral des diodes lasers. La découverte vient d’être publiée dans la revue Scientific Reports, éditée par Nature Publishing Group. Ce travail va permettre une meilleure compréhension des transmetteurs optiques utilisés dans les réseaux de  communications à haut débit.

 

Cinq chercheurs viennent de mettre au point une nouvelle méthode d’extraction du facteur d’élargissement spectral des diodes lasers

Cette découverte est réalisée à l’Université Paris-Saclay par Frédéric Grillot, Enseignant-Chercheur à Télécom ParisTech, Cheng Wang, Professeur Assistant à Shanghai Tech alors doctorant à Télécom ParisTech, avec le support de Kévin Schires, Télécom ParisTech, de Marek Osinski, Professeur à l’Université du Nouveau-Mexique et Philip Poole, chercheur au NRC.

 

Une meilleure compréhension des diodes lasers utilisées dans les liens de communications optiques à très haut débit

Les diodes lasers inventées en 1962 sont aujourd’hui très largement utilisées dans notre quotidien. Ce sont elles qui génèrent les impulsions optiques porteuses d’information dans les réseaux de fibres optiques et qui nous permettent de communiquer à des débits de données toujours plus grands. Les diodes lasers se distinguent des autres lasers par le niveau élevé des changements de fréquence correspondant à une variation de puissance donnée. Le facteur d’élargissement spectral ou facteur de Henry caractérise en régime continu l’élargissement de la raie laser (et donc sa cohérence) alors qu’en régime de modulation, il détermine l’importance des effets de cette dérive de fréquence. Une connaissance précise de ce paramètre fondamental est nécessaire pour optimiser les performances des millions de diodes lasers insérées dans le réseau de communication mondial. Lire la suite…

 

« Thermally insensitive determination of the linewidth broadening factor in nanostructured semiconductor  lasers using optical injection locking« , Cheng Wang, Kevin Schires, Marek Osiński, Philip J. Poole & Frédéric Grillot. Scientific Reports, Nature Publishing, 6:27825 | DOI: 10.1038/srep27825 (2016)

 

Source : site web de Télécom ParisTech

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *