Accueil / Industrie du futur / L’Industrie du futur, un présent pour l’Institut Mines-Télécom
Système de stockage automatisé. Crédits : TGWmechanics

L’Industrie du futur, un présent pour l’Institut Mines-Télécom

Bouton Industrie du futurImpression 3D, réalité augmentée, big data, objets connectés ou cybersécurité : des thématiques identifiées comme porteuses par le projet Industrie du futur du gouvernement. Autant de sujets de recherche menés par l’Institut Mines-Télécom qui organisera, les 26 et 27 novembre 2015, un colloque sur ces axes de développement de l’industrie du futur.

 

L'impression 3D : un enjeu pour l'industrie du futur.
L’impression 3D : un enjeu pour l’industrie du futur. Crédits : Jonathan Juursema.

 

« Il faut remettre l’industrie au cœur de notre économie, et l’Homme au cœur de l’industrie ». C’est par ce tweet qu’Emmanuel Macron lançait symboliquement, le 18 mai 2015, la deuxième phase de la nouvelle France industrielle (NFI) à Mines Nantes, symbolisée par le projet Industrie du futur. L’objectif de celui-ci ? Moderniser l’industrie et transformer le système entrepreneurial par le numérique. Une mutation amorcée sur cinq piliers majeurs, parmi lesquels « le développement de l’offre technologique ». Derrière ce terme générique se cache un soutien aux projets d’avenir, pour lesquels « la France peut acquérir d’ici 3 à 5 ans un leadership européen, voire mondial », à l’instar de la fabrication additive (impression 3D) de la réalité augmentée ou des objets connectés.

 

Ce n’est pas un hasard si Mines Nantes était choisie pour cette journée de lancement au printemps dernier. L’école ligérienne est en effet très ancrée depuis des années dans les thématiques cibles de l’Industrie du futur, à l’image de l’ensemble des établissements de l’Institut Mines-Télécom. À tel point que celui-ci a décidé d’organiser un colloque les 26 et 27 novembre prochains. Réunissant des chercheurs de l’ensemble des écoles, cet événement sera également l’occasion de montrer la place que prennent les travaux des équipes de l’Institut dans la définition de l’industrie de demain. Pour Christian Roux, directeur de la recherche et de l’innovation à l’Institut Mines-Télécom, « ce colloque est l’occasion de confronter l’état des nombreuses réflexions de nos chercheurs pour dégager les lignes de force scientifiques et technologiques qu’ils souhaitent explorer dans le cadre du programme Industrie du Futur ».

Emmanuel Macron et les directeurs des écoles de l'Institut Mines-Télécom à Bercy, le 4 juin 2015.
Emmanuel Macron et les directeurs des écoles de l’Institut Mines-Télécom à Bercy, le 4 juin 2015.

Deux jours consacrés à l’industrie du futur

Ainsi retrouve-t-on le premier jour du colloque nombre des thématiques favorites de l’Institut. À commencer par les matériaux composites, présentés par Sylvain Drapier, dont les travaux sur la modélisation de l’élaboration de ces matériaux par infusion ont abouti à la création d’une chaire. Lancée le 6 octobre 2015 à Mines Saint-Étienne, celle-ci est venue saluer plus de dix ans de recherche partenariale avec Hexcel ; un acteur industriel majeur des composites qui a su intégrer la simulation numérique pour l’optimisation de ses processus de fabrication. Autre thème de prédilection : l’impression 3D. Jérémie Soulestin, de Mines Douai, reviendra sur le « couplage matériaux et procédés, clé des futurs développements de la fabrication additive ». Tous les autres axes de développement de l’Industrie du futur seront également à l’honneur, avec la robotique abordée par Alexandre Dolgui de Mines Nantes ; l’expertise de Maroun Nemer de Mines ParisTech sur l’efficacité énergétique et « l’usine sobre » ; ou encore le thème d’avenir de la coévolution homme-machine.

Des axes qui continueront d’être développés lors de la deuxième journée avec la digitalisation de la chaîne de valeur par Valérie Fernandez — responsable du groupe Èconomie-gestion de Télécom ParisTech — et le monitoring sur lequel reviendra Thierry Cutard de Mines Albi. Ce second jour permettra également d’ouvrir les perspectives, et ne se focalisera pas uniquement sur le pilier de l’offre technologique du plan Industrie du futur. Deux autres de ces axes supports du programme gouvernemental seront traités : la formation d’experts, appuyée par le savoir-faire de l’Institut Mines-Télécom, et le déploiement de l’offre aux PME à partir de l’expérience de l’Institut en matière de transfert de technologies. « Le colloque marque ainsi le rôle moteur joué par l’Institut dans l’accompagnement des entreprises face aux enjeux majeurs des transitions numérique, énergétique-écologique et industrielle » précise ainsi Christian Roux. Illustré par des travaux bien actuels, « Industrie du futur » se conjuguera donc bien au présent les 26 et 27 novembre prochains.

 

En savoir + sur l’engagement de l’Institut Mines-Télécom dans l’alliance Industrie du futur.
En savoir + sur l’académie franco-allemande pour l’industrie du futur
En savoir + sur la fabrication additive, thématique de recherche de l’industrie du futur

 

Le+bleu

Le programme du colloque Industrie du futur en bref

 

26 novembre

Télécharger le programme détaillé

09h00 -Accueil
09h20 – Plan Industrie du Futur
09h35 – Conférence invitée « Attentes industrielles du plan Industrie du Futur »
10h05 – Focus sur les principaux groupes de travail internes du plan Industrie du Futur
10h30 – Pause-café
11h00 – Matériaux composites
11h45 – Fabrication additive

12h30 – Pause déjeuner

14h00 – Automatisation, transitique, robotique
15h15 – Efficacité énergétique
16h00 – Pause-café
16h30 – Table ronde « Co-évolution homme-machine »

18h00 – Clôture de la journée

 

27 novembre

Télécharger le programme détaillé

09h00 – Digitalisation de la chaîne de valeur
10h30 – Pause-café
12h00 – Conférence invitée « La fabrique de l’industrie et l’Industrie du futur »

12h30 – Pause déjeuner

14h00 – Place de l’homme dans l’entreprise
15h00 – Soutien à l’innovation et accompagnement des PME
15h45 – Conclusion

16h00 – Clôture du colloque

 

S’inscrire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *