Accueil / Matériaux / « NoMaD » met la recherche francophone en matériaux à l’honneur

« NoMaD » met la recherche francophone en matériaux à l’honneur

Inventer les nouveaux matériaux de construction et leurs usages de demain, c’est ce que se propose de faire la conférence NoMaD (nouveaux matériaux et durabilité). Hébergée et organisée par Mines Douai les 5 et 6 novembre 2015, NoMaD rassemblera les principaux acteurs francophones de la recherche et de l’industrie en matériaux de construction. L’occasion de tisser des liens et de présenter les innovations sur les nouveaux matériaux et leur durabilité.

 

GCE Douai
Mines Douai accueillera la conférence NoMaD les 5 et 6 novembre 2015.

 

Mines Douai et les matériaux, c’est une histoire vieille de 50 ans. En 1965, l’école alors encore formatrice de maîtres mineurs devient une école d’ingénieurs. Depuis lors, le département Génie Civil et Environnemental (GCE) de Mines Douai s’attache au développement de matériaux de construction performants tout en valorisant les matières minérales issues des sous-produits ou déchets industriels. Pour fêter dignement ce demi-siècle d’existence, l’école accueillera les 5 et 6 novembre prochains la deuxième édition de la conférence Nouveaux matériaux et durabilité (NoMaD). « La première édition a eu lieu en 2012 à Toulouse, pour les 25 ans du Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions » nous raconte David Bulteel, co-organisateur de la conférence et chercheur au Laboratoire Génie civil et géo-Environnement (LGCgE) dont l’un des sites est abrité par le GCE de Mines Douai. Mais ce premier anniversaire n’avait initialement pas prévu de faire d’émules. L’événement toulousain a cependant rencontré un si grand succès que David Bulteel a décidé de d’associer à Sébastien Rémond, également chercheur au LGCgE, pour le transformer en conférence itinérante.

Nouveaux matériaux et nouveaux usages

« Les nouveaux matériaux peuvent être vus comme des matériaux encore jamais utilisés, mais ce sont aussi des matériaux dont les usages ne sont pas encore normalisés » explique Sébastien Rémond. Aussi la conférence NoMaD 2015 parlera-t-elle à la fois de processus de bio-cicatrisation des matériaux, et de terres crues plus traditionnelles utilisées de nouvelles manières. Ce sera également une opportunité pour le LGCgE et Mines Douai d’afficher son savoir-faire. Certains des travaux de l’équipe du laboratoire seront notamment présentés. Par exemple, le travail de Sébastien Rémond qui s’attache entre autres à viabiliser et optimiser des matériaux obtenus à partir de granulats de bétons recyclés. Les travaux de recherche de David Bulteel quant à eux portent sur la valorisation de sous produits industriels et sur la durabilité. Il travaille par exemple depuis 20 ans, principalement avec l’industriel Holcim, sur la réaction alcali-silice ; une pathologie d’ouvrage qui entraîne des déformations ou des fissurations et diminue la durée de vie des structures construites. La conférence sera donc un savant mélange de durabilité et d’innovation en termes de matériaux, le tout agrégé par des considérations d’économie de matières premières et d’impact environnemental.

LGCGE panoramique
Le Laboratoire Génie Civil et géo-Environnement de Mines Douai sera à l’honneur lors de la conférence NoMaD 2015.

L’excellence francophone

« NoMaD est aussi l’occasion de montrer l’excellence du réseau francophone en matériaux » nous confie David Bulteel. Car les thématiques abordées sont le reflet d’un savoir-faire de cette communauté dont les liens cherchent à être renforcés au travers de cet événement. Si la plupart des laboratoires et industriels français en matériaux seront représentés, Mines Douai recevra aussi des représentants d’organismes de recherche et d’industries suisses, maghrébins, burkinabés ou canadiens. Mais la plus forte présence francophone étrangère sera celle des belges. « Nous sommes en train de développer plusieurs projets avec l’université de Liège, ils sont très investis » précise Sébastien Rémond. Aucune surprise d’apprendre alors que l’établissement belge, dont les recherches sont fortement impliquées dans les thématiques de l’événement, accueillera la prochaine édition de celui-ci en 2018. Après Toulouse et Douai, la conférence itinérante s’exporta donc à l’étranger. NoMaD porte définitivement bien son nom.

En savoir + sur les bétons recyclés
En savoir + sur la conférence NoMaD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *