Accueil / A la Une / Fête de la science 2015 : Olivier Lecoq nous fait voir la recherche

Fête de la science 2015 : Olivier Lecoq nous fait voir la recherche

Dans le cadre de la fête de la science 2015, Olivier Lecoq, chercheur à Mines Albi, donnera une conférence pour le grand public sur la visualisation scientifique le 8 octobre au sein de la grande école albigeoise. Au travers d’exemples inattendus, il tentera de communiquer sa passion pour la relation entre images et recherches à un public de néophytes avides de sciences.

S’il existe un point commun entre les scientifiques expérimentateurs, qu’ils soient physiciens, chimistes ou encore biologistes, c’est peut-être leur rapport à l’image, témoin matériel de leur démarche d’observation. Des premiers daguerréotypes au XIXe siècle aux dernières images numériques de la surface de Mars révélant des traces d’eau, les chercheurs de l’époque contemporaine ont développé et entretenu une relation particulière avec les représentations photographiques. C’est précisément ce lien atypique, entre objet de travail et de fascination que se propose d’aborder Olivier Lecoq, le 8 octobre prochain à Mines Albi, au travers d’une conférence sur la visualisation scientifique. « Pour le grand public, une image est prise avec un appareil photo et revêt un aspect sentimental, affectif ou esthétique » confie ce chercheur du centre de recherche d’Albi en génie des procédés des solides divisés, de l’énergie et de l’environnement (RAPSODEE). Mais pour les scientifiques en revanche, l’image est un objet d’analyse leur permettant « de développer des domaines et de mieux comprendre ce qui les entoure » ajoute Olivier Lecoq. Pour autant, il serait faux de dire que la perception d’une image et son appréhension par les chercheurs se fait dans une rigueur absolue. Comme le précise le conférencier, « ce qui est intéressant, c’est qu’il arrive parfois que nous prenions des images qui ont un sens esthétique ».

Olivier Lecoq, chercheur à Mines Albi.
Olivier Lecoq, chercheur à Mines Albi.

Consigne : zéro équation.
Derrière l’intérêt du physico-chimiste pour l’imagerie scientifique se cache une réelle volonté de partager avec le public les coulisses de la recherche. Car si la conférence à venir parlera bel et bien de sciences et de sujets de pointe en la matière, l’enjeu est avant tout de s’adresser à une audience néophyte. Olivier Lecoq prévient d’ailleurs à ce propos : « la consigne, c’est 0 équation : le but est d’expliquer le jeu de la recherche avec les mains ». Les calculs laissent donc place aux exemples. Parmi eux, quelques travaux personnels du scientifique albigeois dont la spécialité est l’étude de la matière divisée, comme le sucre, les poudres pharmaceutiques, les granulées de polymères… Ou la crème glacée ! Et pour étudier ces structures, un impondérable : l’imagerie. « Si une crème glacée est bonne, c’est qu’il y a une structure, une organisation particulière » explique Olivier Lecoq, avant de préciser qu’avec « les technologies de visualisation actuelles, nous sommes capables de montrer comment la structure d’une crème glacée est modifiée lorsqu’elle est laissée trop longtemps hors du congélateur ! ».

La crème glacée, un exemple inattendu.
La crème glacée, un exemple inattendu.

Cela ne signifie pas pour autant que la conférence se fera au fil d’images de cornets de glace fraise-chocolat fondus : la science reste prépondérante. Ce sera donc une occasion rare de voir un objet aussi commun que cette gourmandise estivale de façon inhabituelle, au travers de techniques qui ne sortent pas des laboratoires. Ainsi, le microscope électronique à balayage est-il capable de révéler la structure de la matière à l’échelle du micromètre. « Les gens ne le savent pas, mais la crème glacée est constituée de bulles d’air et et de cristaux de glace dont la répartition impacte le goût » nous informe Olivier Lecoq. C’est donc avec de véritables clichés scientifiques, utilisés comme données scientifiques lors d’une collaboration avec un grand groupe agro-alimentaire au début des années 2000, que le chercheur parlera de son sujet. Et pour les plus curieux, voici un aperçu des images qui seront présentées lors de la conférence, en commençant par une observation de la structure de la crème glacée :

Suivant Préc
Crème glacée au microscope électronique à balayage creme glacée 2

Écoulement et mélange de liquides écoulement liquide 
Particule composite au microscopecomposite 2
Suivant Préc

 

Informations pratiques sur la conférence :

Adresse :
Mines Albi
Route de Teillet
81013 ALBI CT 09
Date et horaires :
8 octobre 2015
18h – 19h30
Conditions d’entrée :
Entrée gratuite sur réservation
Réserver une place
Adresse :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *