Accueil / Matériaux / Mines Douai, Armines et le Cetim célèbrent 15 années de collaboration
Cetim, Mines Douai, rendez-vous de la Mécanique
© Mines Douai et Cetim

Mines Douai, Armines et le Cetim célèbrent 15 années de collaboration

Le 15 septembre, Mines Douai, Armines et le Cetim célèbrent 15 ans de travaux communs au service de l’innovation, dans le cadre du LATEP (Laboratoire d’Application des Technologies des Équipements sous Pression), structuré sur le modèle des chaires industrielles de recherche. À cette occasion, l’École accueille les « Rendez-vous de la Mécanique ». Patricia Krawczak, professeur à Mines Douai, chef du département Technologie des Polymères et Composites & Ingénierie Mécanique (TPCIM), nous parle de cette collaboration initiée en 2000.

Quels sont les partenaires du LATEP et à quels besoins la création de ce laboratoire a-t-elle répondu ?

Equipement sous pression, ESP, Mines Douai
Équipement sous pression instrumenté © Mines Douai

Les partenaires du LATEP sont le Cetim (Centre technique des industries mécaniques), Mines Douai et Armines (structure de recherche contractuelle des écoles des Mines pour le transfert de technologie vers l’industrie). Initiée dès 2000 sur le modèle des chaires industrielles, la collaboration entre les trois organismes a permis au Cetim de s’adosser scientifiquement à un partenaire académique reconnu, en particulier dans le domaine des équipements sous pression (ESP).

Depuis son lancement officiel en 2002, le laboratoire commun a mené près d’une vingtaine d’actions de recherche, principalement dans le cadre de thèses de doctorat ou de post-docs, portant sur les contrôles non destructifs ou la conception, le dimensionnement et la fissuration des ESP, équipements de type tubes, réservoirs ou citernes utilisés dans des secteurs industriels variés (stockage ou transport de fluides et de gaz sous pression, chaudronnerie, nucléaire …). Parmi les sujets traités, on peut mentionner la mise en œuvre des méthodes de conception par analyse appliquée aux ESP, la propagation automatique des fissures, le contrôle ultrasonore des contraintes résiduelles dans les pièces métalliques, le contrôle non destructif par émission acoustique des ESP fonctionnant à haute température, ou encore le développement d’outils de caractérisation et de modélisation des contraintes résiduelles dans les composites… pour n’en citer que quelques-uns.

Quel est l’apport des équipes de recherche de Mines Douai dans ce dispositif ?

Le Département Technologie des Polymères et Composites & Ingénierie Mécanique (TPCIM), commun à Mines Douai et Armines, a mis en place une équipe, des moyens et des actions qui lui permettent de proposer à l’industrie (partenaires tels que EDF, GRT Gaz, Butagaz par exemple) une palette de services, tant en formation (initiale, continue, professionnelle, spécialisée) qu’en recherche partenariale et transfert de technologie.

Cetim, LATEP
© Cetim

Dans la continuité de travaux antérieurs (2011-2014) menés au sein du LATEP et consacrés aux modes de défaillance par déformation excessive et déformation progressive, notre équipe s’intéresse par exemple actuellement à la ruine des ESP par instabilité élastique ou élastoplastique (flambement et post-flambement) en développant des méthodes innovantes analytiques et numériques de prédiction des chargements et modes critiques ; une application des outils développés à des cas industriels est prévue à terme (projet 2015-2018). Par ailleurs, nous abordons aussi la problématique des incertitudes de mesure et probabilités de détection de défauts par méthode ultrasonore (projet 2014-2015). Une dernière action en cours d’achèvement (2012-2015), portant sur la fatigue mécanique des assemblages métalliques soudés à températures cryogéniques, est menée pour un consortium d’industriels partie prenante de l’Institut Technologique du Froid INNOCOLD (Dunkerque LNG – filiale d’EDF en charge de la construction du Terminal Méthanier de Dunkerque – Europipe, Sofregaz, Entreposage Contracting, Air Liquide Welding, TS LNG, Fluxys…)

Quel est l’objectif des « Rendez-vous de la Mécanique » qui se dérouleront le 15 septembre à Mines Douai et à qui s’adressent-ils ?

La manifestation s’adresse à un public industriel cherchant à s’informer sur les nouvelles méthodes de dimensionnement et de contrôle non destructif applicables aux équipements sous pression, compte tenu de l’évolution du contexte réglementaire. L’objectif est de présenter les concepts méthodologiques et axes de développement innovants en matière de conception et calcul (nocivité des défauts, méthode du « bloc fissure », dimensionnement par analyse limite…) d’une part, de techniques d’imagerie non destructives (ultrasons multiéléments, tomographie, thermographie, radiographie …) d’autre part, et surtout d’illustrer leur application sur des cas industriels concrets.

En savoir + sur le LATEPLogos_RV_de_la_mécanique

Les Rendez-vous de la Mécanique
« De la conception aux contrôles :
15 ans de travaux communs au service de l’innovation »
Mardi 15 septembre, 14 h-18 h
Mines Douai – 941 rue Charles Bourseul, Douai
Programme complet et inscriptions

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *