Accueil / Numérique / Un an de recherche et d’innovation à la Fondation Télécom
Fondation Télécom 2014

Un an de recherche et d’innovation à la Fondation Télécom

L’année 2014 a été riche en actions à la Fondation Télécom, puisque pas moins de 3,84 millions d’euros ont été investis en 2014 pour le développement et le rayonnement des écoles Télécom de l’Institut Mines-Télécom. Retrouvez ici toutes les initiatives qui ont porté sur la recherche et l’innovation au cours de l’année passée.

Euros investis par la Fondation télécom en 2014

Le programme Futur & ruptures : investir de nouvelles thématiques pour préparer l’avenir (500 k€)

Son objectif est de mettre en oeuvre de nouvelles approches scientifiques sur des thèmes tels que les réseaux et médias du futur, les objets communicants ou les usages de la vie numérique. Les partenaires de la Fondation ont distingué, à l’issue de la journée de restitution qui a eu lieu le 30 janvier 2014, les quatre meilleures thèses présentées :

De g. à dr. : Julien Trolet, Olivier Morillot, Anaïs Vergne, Amine Ben Salem, Xuran Zhao et David Sadek
De g. à dr. : Julien Trolet, Olivier Morillot, Anaïs Vergne, Amine Ben Salem, Xuran Zhao et David Sadek
  • 1er prix (5 000 euros) : Anaïs Vergne (Télécom ParisTech) pour sa thèse sur la topologie algébrique appliquée aux réseaux de capteurs
  • 2e prix (3 000 euros) : Olivier Morillot (Télécom ParisTech) pour sa thèse sur la reconnaissance de textes manuscrits
  • 3e prix ex æquo (1 500 euros) : Amine Ben Salem (Sup’Com) pour sa thèse sur les nanofils photoniques, et Xuran Zhao (Eurecom) pour sa thèse sur la réduction de dimensionnalité multivue pour la biométrie multimodale

Le prix du meilleur poster, de 500 euros, a été décerné à Olga Kondratyeva, doctorante à Télécom SudParis et Tomsk State University.

Pracom : soutenir la recherche avancée en communication (57 k€)

La Fondation Télécom a soutenu à Télécom Bretagne les activités du pôle PRACOM (Pôle de recherche avancée en communications) par l’attribution d’une subvention affectée pour l’essentiel aux financements de thèses.

Le prix Jean Jerphagnon : promouvoir l’optique et la photonique (12 k€)

Prix Jean JerphagnonLe fonds « Prix Jean Jerphagnon », créé en 2013, a pour objectif de promouvoir l’innovation technologique et la diffusion de l’optique et de la photonique dans tous les domaines d’application. Pour l’édition 2014, c’est le projet d’Arnaud Royon, directeur scientifique et technique & cofondateur de la société Argolight, qui a reçu 10 000 euros. Les projets nominés de Pierre Gellie (Université Paris Diderot – Paris 7) et Philippe Leproux (Université de Limoges) ont reçu chacun 1 000 euros.

Les prêts d’honneur : s’engager en faveur de l’entrepreneuriat (150 k€)

La Fondation soutient les start-up des incubateurs des écoles Télécom en finançant un fonds numérique de prêts d’honneur aux côtés de l’Institut Mines-Télécom et de la Caisse des Dépôts.

Le think tank futur numérique : éclairer l’avenir de la société numérique (150 k€)

Cahier de prospectiveLa Fondation soutient le think tank Futur numérique de l’Institut Mines-Télécom dans ses travaux de prospective liés à l’évolution de la science, de l’économie et de la société numérique. En 2014, ses travaux ont eu une première reconnaissance dans le classement international de l’université de Pennsylvanie dans la catégorie Top Science and Technology Think Tanks, à la 17e place, premier et seul français, 4e européen après Max Planck Institutes (1er) et Bertelsman Fundation (16e). Le think tank a publié l’année dernière un cahier de prospective intitulé « Leadership et nouvelles expressions de pouvoir dans l’entreprise numérique ».

A lire sur le blog : Entreprise et numérique : nouvelles pratiques, nouveaux pouvoirs ?

Les chaires soutenues par la Fondation (1 736 k€)

Enfin, les chaires d’enseignement-recherche portées par la Fondation sont désormais au nombre de six, dont deux nouvelles lancées en 2014 au coeur d’un sujet d’actualité : les données massives.

Chaire Big data and market insightsLa chaire Big Data & Market Insights est portée par le professeur Talel Abdessalem de Télécom ParisTech avec une équipe d’enseignants-chercheurs de l’école et de Télécom École de Management. Elle est financée par Deloitte, Groupe BPCE, Groupe Rocher et voyages-sncf.com. Elle a pour objectif d’extraire les données massives, de les décrypter et de les modéliser, tout en améliorant le service rendu au consommateur.

A lire sur le blog : Télécom ParisTech crée sa chaire de recherche « Big Data & Market Insights »

MachinelearningforbigdataLa chaire Machine Learning for Big Data est portée par le professeur Stéphan Clémençon de Télécom ParisTech au sein d’une équipe de réputation internationale dans les domaines des mathématiques et de l’informatique. BNP Paribas, Criteo, PSA Peugeot Citroën et Safran en sont partenaires. Proposant cinq axes de recherche méthodologiques, enrichis par des applications industrielles concrètes, cette chaire a pour objectif d’animer une activité de recherche de pointe en Machine Learning, ainsi que de proposer des pro¬grammes de formation afférents.

A lire sur le blog : Le « Machine Learning » expliqué par Stéphan Clémençon, chercheur à Télécom ParisTech

En 2015, la Fondation élargit désormais son périmètre d’action à l’ensemble de l’éco-système du numérique et à toutes les écoles de l’Institut Mines-Télécom, au service du développement économique national. Elle s’appellera désormais « Fondation Télécom pour la société numérique ».

Fondation Télécom 2014
Lire le rapport 2014 de la Fondation Télécom

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *