Accueil / Numérique / Internet des objets : des véhicules communicants et connectés

Internet des objets : des véhicules communicants et connectés

system-x-logoGestion de trafic, sécurité routière : les systèmes de transport intelligent (ITS) sont sur le point de révolutionner la conduite. Ces systèmes coopératifs, qui permettent aux véhicules de communiquer entre eux et avec leur environnement, doivent d’abord être sécurisés pour protéger les données personnelles des conducteurs. Le projet ITS Sécurité (ISE), lancé par l’IRT System-X avec la participation de chercheurs de Télécom ParisTech, a pour objectif de mettre en oeuvre une infrastructure de gestion de sécurité des ITS. Houda Labiod, chercheuse en sécurité des réseaux, explique quels sont les principaux défis de ce projet.

Imaginez que votre véhicule puisse vous informer si un autre conducteur est sur le point de vous refuser la priorité à droite… De nombreuses collisions seraient ainsi évitées, grâce à des dispositifs permettant à vos deux véhicules de communiquer. « Dans un système de transport intelligent coopératif, explique Houda Labiod, il y a des voitures qui peuvent communiquer entre elles et avec des infrastructures gérées par les opérateurs routiers, par l’intermédiaire desquelles les voitures peuvent communiquer avec internet. » Il y a donc des communications véhicule à véhicule (V2V), véhicule à infrastructures (V2I), infrastructure à véhicule (I2V), et véhicule à internet.

« La voiture est devenue connectée, c’est-à-dire intelligente, et elle a la possibilité de communiquer avec l’extérieur en utilisant plusieurs moyens de communication : G5 (le standard européen pour la communication des véhicules), mais aussi 3G, 4G, Bluetooth, Wi-Fi… » Pour gérer ces communications, l’IRT System-X (institut de recherche dédié à l’ingénierie numérique des systèmes) a lancé en juillet 2014 le projet ISE (ITS SEcurité). Il porte sur le développement d’applications coopératives de sécurité routière et de mobilité.

V2I : Data Capture and Management
V2V communication in crossroadsV2V communication

Sécuriser les communications

Trois chercheurs du groupe Sécurité et Réseaux de Télécom ParisTech ont participé au projet : Ahmed Serhrouchni, Pascal Urien et Houda Labiod. « Notre expertise, c’est la sécurité des communications, avec une expérience dans le domaine ITS depuis quelques années. » En pratique, cela concerne la sécurité des protocoles de communications et la sécurité des applications mobiles, et plus particulièrement les questions d’authentification et de contrôle d’accès.

Dans le cadre d’ISE, « on traite tous les problèmes de sécurité, de l’intérieur du véhicule au monde avoisinant, afin d’éviter les attaques informatiques sur son système de communication. » Cela consiste à mettre au point une architecture de sécurité, la tester, évaluer ses performances et la valider, faire de l’analyse de risque, mais aussi à établir des standards interopérables. En effet, faire communiquer les véhicules implique qu’ils parlent tous la même langue. « Non seulement les standards diffèrent selon les pays, mais certains sont évolutifs. Or, pour donner la possibilité aux conducteurs d’aller en Allemagne, il faut que les standards implémentés dans les structures et les véhicules soient interopérables. »

Anticiper les évolutions

La solution définie par Houda Labiod et son équipe devra fonctionner dans une architecture évolutive : « on doit pouvoir passer à un nombre de véhicules très important, plusieurs milliers voire quelques millions. On doit donc tester notre architecture pour voir si elle supporte un passage à grande échelle. »

Sans compter qu’il faut aussi anticiper l’avenir et proposer des solutions adaptables à l’évolution des cas d’usages ITS. « La voiture connectée intelligente sera bientôt aussi autonome. Dans 10 ans, ce sera autre chose. Il faut que notre solution fonctionne aussi avec ces nouveaux usages. »

Une solution pour le long terme qui intéresse tous les acteurs du transport routier : constructeurs automobiles, équipementiers, opérateurs d’infrastructure routière, opérateurs de services ou encore opérateurs télécoms. C’est pourquoi le projet ISE compte cinq partenaires industriels : Renault, PSA Peugeot Citroën, OPENTRUST, Trialog, Valeo, et un partenaire académique, l’Institut Mines-Télécom. En parallèle, Renault, PSA et Télécom ParisTech participent également au projet SCOOP@F, un projet de pré-déploiement national à grande échelle qui effectue les premiers tests de solutions de communication ITS.

En savoir + sur le projet ISE (ITS SEcurité)
En savoir + sur le groupe Sécurité et Réseaux de Télécom ParisTech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *