Ma Classe 3.0 : les technologies innovantes arrivent dans la classe de CM1

À l’heure où l’e-education devient une priorité clairement affichée du gouvernement, un consortium d’entreprises développe une plateforme d’apprentissage en ligne. Les Éditions Hatier, Gutenberg Technology, Domoscio et des chercheurs de l’Institut Mines-Télécom (Télécom ParisTech) et la Chaire UNESCO « Innovation Transmission Edition Numériques » (Université Paris 8, Fondation Maison des Sciences de l’Homme, soutenue par l’Agefa-PME) associent ainsi leurs compétences.

Les objectifs de Ma Classe 3.0

Cette plateforme, ouverte et collaborative repose sur l’utilisation notamment de la vidéo comme support de cours. Elle assiste le professeur, l’élève et les parents en proposant des parcours pédagogiques personnalisés pour chaque élève et en favorisant la consolidation des acquis par une proposition calculée et automatique d’exercices de révisions. Ma Classe 3.0 est accessible en classe ou en mobilité, sur tous les supports (Web, tablettes tactiles, tableaux numériques interactifs, smartphones…).

Les élèves de CM1 pourront avec leur professeur apprendre en classe ou à la maison les notions de français, mathématiques ou anglais. Le professeur pourra utiliser la plate-forme avec ses élèves en mode directif ou bien en autonomie. En mode autonomie, l’élève validera les notions et passera de l’une à l’autre en fonction d’algorithmes simples.

Des entreprises qui associent leurs savoir-faire

Célia Rosentraub, directrice générale des Éditions Hatier : Éditeur de référence d’ouvrages pour le Primaire et à l’écoute des attentes et pratiques des enseignants, Les Éditions Hatier ont toujours été soucieuses de proposer des contenus de qualité aux élèves et à leurs professeurs tant en papier qu’en numérique. Le projet Ma Classe 3.0 s’inscrit dans cette même logique et apporte une aide innovante et complémentaire pour gérer l’hétérogénéité des classes. La mise à disposition de parcours pédagogiques différenciés et modulables contribuera de manière efficace à la progression de l’ensemble des élèves sous la conduite de leurs enseignants.

François-Xavier Hussherr, fondateur et PDG de Gutenberg Technology : Notre technologie permet de décomposer simplement et rapidement le contenu des livres en « granules de savoir » ou « Learning Object ». Ces granules sont ensuite
« taggés » ou qualifiés par rapport à des notions ordonnées dans un arbre de connaissance. Prenons un exemple dans un livre de grammaire française : le sujet du verbe. Les leçons et les exercices relatifs à la leçon vont être qualifés par l’éditeur comme appartenant à la notion « sujet du verbe ». Le professeur ou l’éditeur vont décider du parcours pédagogique de l’élève. Pour réussir, l’élève doit par exemple être capable de bien répondre à 5 exercices. Une fois cette notion validée, l’élève pourra accéder à des notions plus complexes et définies dans un arbre des savoirs. Tout ce travail sera fait sur la plate-forme technologique en ligne « MyEcontentFactory » de Gutenberg Technology.

Ivan Ostrowicz, directeur général de Domoscio : Nous apportons une solution technologique basée sur les acquis les plus récents des sciences cognitives et neurosciences qui permet de déterminer pour chaque élève un rythme d’apprentissage destiné à optimiser sa mémorisation – donc l’acquisition – des connaissances. Notre technologie donne une nouvelle approche aux contenus éducatifs et facilite la validation du socle commun de connaissances et de compétences.

Ghislaine Azémard et les chercheurs de la Chaire UNESCO « Innovation Transmission Edition Numériques » (Université Paris 8/FMSH soutenue par l’Agefa-PME) : Nous sommes spécialistes des questions de mutations et de médiations pédagogiques liées au numérique et nous participons à l’évaluation de ces nouvelles pratiques de transmission.

La contribution scientifique de l’Institut Mines-TélécomL’équipe de chercheurs menée par Catherine Pélachaud de Télécom ParisTech développera un personnage virtuel, capable de mimer des comportements, des gestes ou des expressions sociales et émotionnelles humaines. Ce personnage virtuel prendra le rôle de tuteur. Son comportement communicationnel et émotionnel sera adapté aux actions de l’enfant, à l’évolution de l’interaction et à son rôle. L’enfant pourra personnaliser l’apparence de l’agent. Les travaux reposeront plus spécifiquement sur la création de modèles de comportement non-verbaux pour le tuteur virtuel, pour déterminer des modèles de dialogues interactionnels et des comportements de réponses adaptés.

En savoir + sur les travaux de Catherine Pélachaud à Télécom ParisTech

 

Ma Classe 3.0 a démarré officiellement le 1er octobre 2014 et devrait s’achever en mars 2017. La première expérimentation sera conduite entre janvier et juin 2016 pour une commercialisation à partir de septembre 2017.

* Enquête : « Les usages des ressources numériques en 2014 » réalisée par l’association Savoir Livre et la Sofres.

 

Contacts presse :

Gutenberg Technology : Gjergj Demiraj / demiraj@gutenberg-technology.com /+ 1-347-894-1995 /+ 33 (0)6 67 02 74 28

Domoscio : Ivan Ostrowicz / ivan.ostrowicz@domoscio.com / +33 611323793

Éditions Hatier : Laure-Anne Le Coat / lalecoat@editions-hatier.fr / 01 49 54 48 68

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *