Accueil / Numérique / Une école thématique sur les objets intelligents sécurisés et l’Internet des objets

Une école thématique sur les objets intelligents sécurisés et l’Internet des objets

Protéger ses données sur internet depuis son ordinateur est déjà extrêmement difficile. Comment cela sera-t-il possible demain, quand tous les objets du quotidien seront eux aussi reliés à des réseaux ? Voilà ce qui forme le cœur de l’école thématique(1) « Objets intelligents sécurisés et Internet des objets » (SSO 2014), qui aura lieu du 23 au 25 septembre, au CNAM à Paris. Elle regroupera la communauté d’industriels et de chercheurs français travaillant sur ce thème. Maryline Laurent, professeur à Télécom SudParis et spécialiste de la sécurité dans les réseaux et de la protection des données personnelles, est co-organisatrice de SSO 2014 et a répondu à nos questions.

Qu’est-ce que « l’Internet des objets » ?
Maryline Laurent L’Internet des objets peut être considéré comme l’interconnexion massive, auto-organisée et mondiale, d’objets matériels. C’est la première fois à cette échelle qu’une technologie permet l’interpénétration du monde électronique – Internet, 4G, LTE, réseaux sociaux, jeux vidéo – et du monde matériel – objets, lieux de notre quotidien.

Pourquoi la recherche se penche-t-elle sur la question de la sécurité des objets connectés ?
ML Nous nous intéressons à cette problématique pour plusieurs raisons. D’une part, comme les objets sont amenés à échanger des données avec leur environnement, les problèmes de sécurité sont liés au caractère pervasif des objets, qui peuvent communiquer entre eux sans intervention de l’utilisateur. De ce fait, ils peuvent révéler des données personnelles d’un individu liées à sa géolocalisation, sa santé, ses habitudes… Il est donc important de contrôler la divulgation de ces données en conformité avec la loi informatique et libertés. D’autre part, les objets connectés ont des capacités de stockage, de calcul et d’énergie très limitées. Or les mécanismes de sécurité requièrent beaucoup de ressources. L’intérêt scientifique réside donc dans le fait d’adapter ou d’imaginer de nouveaux mécanismes de sécurité. Le grand volume d’objets à considérer rend également difficile leur administration.

Quels sont les objectifs de l’école SSO 2014 ?
ML L’école se présente sous la forme d’une série de conférences, dispensées par des chercheurs et industriels français travaillant dans le domaine des systèmes embarqués et des objets mobiles. Il s’agit de rassembler les concepts et les pratiques, en mêlant des cours de base et des cours avancés mais aussi des travaux pratiques, tout en tenant compte des cas d’utilisation industrielle et des défis de recherche. Son objectif est de regrouper la communauté travaillant sur l’Internet des objets.

Quelles seront les technologies étudiées à cette occasion ?
ML L’école couvrira les sujets suivants : la conception de plateformes matérielles et logicielles fiables (y compris les cartes à puce) ; la sécurité des puces NFC (Near Field Communication) et RFID (Radio Frequency Identification) ; et enfin la fiabilité des objets connectés (par exemple, les réseaux de capteurs sans fil).

(1) Cette école est organisée dans le cadre de l’action CNRS-SSO du GDR ASR (Groupe de recherche Architecture, Systèmes et Réseaux).

SSO 2014, School on Secure Smart Objects & the Internet of Things
Du 23 au 25 septembre 2014
CNAM
292 rue Saint-Martin 75003 Paris
Programme complet et inscriptions

En savoir + sur les travaux de Maryline Laurent, professeur à Télécom SudParis

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *