Agenda

3 questions à Patrick Duvaut à propos de l’Institut de la Société Numérique

Lancé officiellement à l’automne 2013, l’Institut de la Société Numérique (ISN) a été créé pour répondre à la nécessité d’adopter une vision pluridisciplinaire du numérique, à la fois technologique, économique, social, juridique. Il est structuré autour de six pôles d’activité scientifique. Le 7 février prochain, le 2e workshop du pôle « co-évolution homme-machine » réunira informaticiens, sociologues, juristes… Patrick Duvaut, directeur de la recherche de Télécom ParisTech et co-animateur de ce pôle, a répondu à nos questions :

Photo_Patrick_DuvautQuelle est la problématique de recherche du pôle « co-évolution homme-machine » au sein de l’Institut de la Société Numérique ?
P. Duvaut Le pôle co-évolution homme-machine est centré sur la question de l’appropriation par le citoyen des nouvelles technologies et des nouveaux services numériques, et de la confiance qu’il place en eux. Le pôle mène ses recherches autour de trois axes : le facteur humain dans la boucle des systèmes intelligents, la maturité des technologies du numérique, la certification et les métriques de bien-être dans l’usage des technologies.

Quel y est l’apport des chercheurs de Télécom ParisTech ?
P. Duvaut La recherche à Télécom ParisTech est l’une des seules qui couvre toutes les disciplines de l’ISN, allant des STIC (Sciences et technologies de l’Information et de la Communication) aux SHES (Sciences Humaines, Economiques et Sociales). Télécom ParisTech mène des travaux reconnus internationalement dans des domaines aussi variés que l’informatique incarnée (objets communicants, informatique autonomique), l’interaction homme-machine, l’ergonomie des interfaces, la sociologie des usages, ou encore les nouveaux business models. Cette pluridisciplinarité représente un atout majeur.

Quelles sont les principales activités de l’Institut de la Société Numérique ?
P. Duvaut L’ISN lance très prochainement son Think Tank. Par ailleurs, les six pôles vont poursuivre leurs travaux dans le cadre du 2e appel à projets, le dernier avant la présentation attendue des résultats au printemps 2016. Le budget alloué à l’ISN a permis le recrutement de doctorants, post-doctorants et visiting scientists, ansi que l’organisation d’écoles d’été. Il devrait financer également le déplacement de chercheurs de l’ISN à l’étranger, notamment dans des organismes comme la LUii en Suède (Lund University Internet Institute) ou l’IFTF en Californie (Institute For The Future), dont les activités thématiques sont comparables à celles de l’Institut de la Société Numérique. Ces contacts favorisent les échanges de bonnes pratiques dans le contexte d’une mise en commun de moyens au service d’une collaboration.

2e workshop du pôle « co-évolution homme-machine »
Vendredi 7 février, de 13 h 30 à 18 h 15
Amphi B 312, 46, rue Barrault, Paris 13e
Programme complet

A propos de l’Institut de la Société Numérique
L’ISN esVisuel_ISNt l’un des sept projets lauréats de l’appel à projets recherche 2013 de l’Idex Paris-Saclay. Il est structuré autour de six pôles d’activité scientifique : deux pôles consacrés à des questions transversales – vie privée et co-évolution homme-machine –, et quatre pôles applicatifs – e-éduction, e-justice, e-santé et e-business. L’ISN regroupe des établissements comme  le CEA, le CNRS, l’INRIA, Télécom ParisTech, Télécom SudParis, l’Université Paris Sud. Le financement des activités de l’ISN est assuré par un fonds d’amorçage de 1,75 millions d’euros alloué jusqu’à la fin de l’année 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *