Accueil / Numérique / Francesca Musiani, chercheuse à Mines ParisTech, lauréate du 5e Prix de thèse Informatique et Libertés de la CNIL

Francesca Musiani, chercheuse à Mines ParisTech, lauréate du 5e Prix de thèse Informatique et Libertés de la CNIL

Photo_Francesca_MusianiLe jury du Prix de thèse Informatique et Libertés, présidé par M. Jean-Marie Cotteret, membre de la CNIL, a attribué le 5e prix Informatique et Libertés à Francesca Musiani pour sa thèse intitulée « Nains sans géants. Architecture décentralisée et services Internet ». Il récompense cette jeune chercheuse au centre de Sociologie de l’Innovation de Mines ParisTech, et affiliée au Berkman Center for Internet and Society de l’Université de Harvard (Etats-Unis), pour ses travaux sur les architectures pair-à-pair (P2P).

L’objectif de sa thèse est très ambitieux puisqu’il s’agit d’étudier le développement des architectures P2P sous des angles très différents:
– L’angle technique : les contraintes introduites par ce type d’architectures et les avantages qu’elles apportent ;
– L’angle juridique : les incidences de ces choix architecturaux sur des obligations légales, notamment en matière de protection de la vie privée et de la propriété intellectuelle ;
– L’angle économique : les difficultés à développer des modèles d’affaire capables de concurrencer les acteurs dominants qui reposent sur des architectures centralisées ;
– L’angle sociologique : les interactions entre parties prenantes (notamment développeurs et utilisateurs), la sociologie de l’innovation.

Ce prix, d’un montant de 7000 euros est destiné à aider à la publication de sa thèse (à paraitre courant 2014).

Le Prix de thèse « Informatique et Libertés » incite au développement des recherches universitaires concernant la protection de la vie privée et des données personnelles. Ce prix s’adresse à de très nombreuses disciplines telles que les sciences humaines, le droit, les sciences politiques, l’économie mais aussi les disciplines technologiques, de l’innovation et du design.

Source : CNIL, janvier 2014

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *