La télédétection au service de l’agriculture : c’est la Minute du chercheur de Grégoire Mercier, professeur à Télécom Bretagne

Grégoire Mercier, professeur au département Image et traitement de l’information de Télécom Bretagne, expose dans la Minute du chercheur comment la télédétection permet de développer un modèle fiable et robuste de croissance des végétaux.

Grâce à des capteurs, embarqués dans des avions ou des satellites, la télédétection permet de caractériser de nombreux phénomènes sur terre ou sur mer. Cependant, avec les capteurs optiques (un peu comme des photographies), il n’est pas possible d’acquérir des données de nuit ou lorsque le temps est couvert. Il est donc difficile de suivre les cycles de croissance des végétaux. Par contre, en utilisant des données radar, on peut observer les parcelles agricoles quelles que soient les conditions météorologiques. Caractériser l’évolution d’une culture et détecter un déficit en eau ou une attaque parasitaire est donc possible…

Lire aussi Un océan de données environnementales à traiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *