Optoélectronique : les chercheurs se retrouvent du 29 au 31 octobre à Télécom ParisTech au workshop IS-PALD 2013

Une centaine de scientifiques sont attendus à cette occasion en provenance des plus grandes institutions internationales de recherche académique mais aussi d’entreprises high-tech. L’objectif du congrès est de fédérer les communautés scientifiques asiatiques, américaines et européennes travaillant dans les domaines de l’optoélectronique quantique et des technologies associées. La soumission des communications scientifiques est possible jusqu’au 6 septembre 2013.

L’optoélectronique : à la base des télécommunications par fibre optique et de nombreuses autres applications comme la cryptographie quantique

Le besoin incessant de débits toujours plus élevés dans les systèmes de télécommunications, notamment pour les applications vidéo, a un impact sur tous les éléments et tous les maillons des systèmes et réseaux de transmissions. Les réseaux optiques d’accès pour les services domestiques (par exemple les technologies fiber-to-the-home) ou professionnels (liaisons dans ou entre data centers), subissent directement ces évolutions. Les normes de développement XG-PON, voire NGPON2 (prévue pour 2014), prévoient cette augmentation de débit et envisagent l’extension de la portée afin d’espacer les centraux à des fin d’économies. Mais ces perspectives de standardisation n’excluent aucune des évolutions actuelles des systèmes optiques à commencer par l’intégration de nouveaux composants optoélectroniques avancés.

L’étude des propriétés dynamiques de ces nouveaux composants constitue également un axe de recherche important que ce workshop proposera d’explorer. Par exemple, une diode laser chaotique peut être utilisé en cryptographie pour sécuriser des données. La diode laser générant spontanément un signal d’apparence aléatoire et imprévisible, l’information qu’elle porte dans une fibre optique est donc naturellement masquée. Il suffit alors de placer à la sortie de la fibre une diode couplée à la première et générant le même chaos (synchronisation du chaos) pour retrouver l’information initiale.

Les fils de cuivre saturent comme une route nationale un jour de départs en vacances

Multiplier les processeurs pour faire travailler les ordinateurs plus vite est une solution connue depuis des lustres et dont commencent même à profiter les micros personnels. Mais le procédé a une limite : la vitesse de transmission des données entre les processeurs  ne peut plus être considérablement augmentée. Au-delà d’un certain débit, les fils de cuivre saturent comme une route nationale un jour de départs en vacances. La technologie silicium se heurte aux limites physiques de la réduction des dimensions des composants qui permettait une augmentation constante de la puissance des unités de calcul. Le contournement de cette limite par la mise en place de systèmes multi-cœurs fait apparaitre le problème de l’interconnexion à haut débit des différents cœurs et des accès mémoires. Dans ce cadre, la photonique s’avère être la solution à ces interconnexions et ce à différents niveaux : intégration sur puce, entre puces, entre cartes, entre armoires et entre calculateurs sur le même site et entre sites distants.  Ce sujet sera aussi à l’honneur à l’occasion de cette rencontre scientifique.

Paris après Tainan city

La conférence internationale IS-PALD qui se déroulera fin octobre 2013 à Télécom ParisTech sera la 3e du genre après Tainan city (Taiwan) en 2011 et 2012. Le programme de la conférence sera orienté vers la recherche de pointe dans les domaines des technologies semi-conducteurs, l’optoélectronique quantique, les nano-dispositifs, les lasers à semi-conducteurs (puits, boîtes et cascades quantiques), la photonique non-linéaire et les phénomènes ultra-rapides.

Sur les 3 jours, le comité d’organisation a prévu dix sessions orales, une session poster, une session plénière et plusieurs exposés invités. De plus, nous aurons l’honneur de recevoir le représentant diplomatique de Taiwan à Paris, Monsieur l’Ambassadeur Michel Lu. Les industriels sponsors de la conférence animeront des stands de démonstration des produits.

Plus d’infos

Workshop International IS-PALD 2013, International Symposium on Physics and Applications of Laser Dynamics 2013

Du 29 au 31 octobre 2013 à Télécom ParisTech

Contact : Frédéric Grillot, Télécom ParisTech

 

En savoir + sur les travaux de Frédéric Grillot

 

Le+bleu

 Qu’est-ce que l’optoélectronique ?

L’optoélectronique est une discipline scientifique et technologique qui a trait à la réalisation et à l’étude de composants mettant en jeu l’interaction entre la lumière et les électrons dans la matière. Ces composants, qui permettent de transformer la lumière en courant électrique et réciproquement, sont des instruments privilégiés pour comprendre le nature de la lumière et des électrons. Il est donc peu étonnant que ce soit le tout premier composant opto-électronique, la cellule photoélectrique, qui soit à l’origine de la découverte d’Albert Einstein de la dualité onde-corpuscule.

L’optoélectronique moderne couvre de nombreux champs d’applications qui ont profondément changé notre vie quotidienne comme celui des diodes laser (réseaux de télécommunication, lecteurs de CD/DVD, internet, …)  ou des diodes électroluminescentes (affichage, éclairage, …).

L’intérêt de sources semi-conductrices émettant dans le moyen voire dans l’infra-rouge lointain est lui aussi multiple :

– en spectroscopie des gaz : contrôle de la pollution, étude de la couche d’ozone, détection précoce d’éruptions volcaniques ou d’incendies,

– en sécurité : détection des substances nocives comme des explosifs ou des armes biologiques et des armes dissimulées,

– en médecine : diagnostic rapide de certaines maladies infectieuses ou des dysfonctionnements de l’organisme en détectant dans l’air expiré des traces de molécules spécifiques, imagerie médicale non destructive sur les tissus.

Afin de pérenniser les besoins incessants liés à ces applications, l’ingénierie quantique couplée à la photonique non-linéaire permet aujourd’hui la réalisation de nouveaux dispositifs performants aux propriétés dynamiques exaltées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *