Accueil / Numérique / Le premier titre Docteur Honoris Causa de l’Institut Mines-Télécom remis à l’universitaire canadien Henry Mintzberg

Le premier titre Docteur Honoris Causa de l’Institut Mines-Télécom remis à l’universitaire canadien Henry Mintzberg

Le 17 mai dernier, Mines Saint-Etienne inaugurait l’Institut Henri Mayol, centre de formation et de recherche dédié à la performance des entreprises et des organisations. A cette occasion, Jean-Claude Jeanneret, directeur général de l’Institut Mines-Télécom, a remis le premier titre de Docteur Honoris Causa à Henry Mintzberg actuellement titulaire de la chaire Cleghorn à la Faculté d’administration de l’Université McGill de Montréal, où il enseigne depuis 1968.

Inauguration
De gauche à droite, Philippe Jamet, directeur de l’école des Mines de Saint-Etienne, Jean-Claude Jeanneret, directeur général de l’Institut Mines-Télécom, Maurice Vincent, sénateur-maire de Saint-Etienne, et Henry Mintzberg.

Né en 1939 à Montréal, Henry Mintzberg est un universitaire canadien en sciences de gestion. Il est l’un des scientifiques les plus prolifiques dans le domaine de la recherche sur les organisations et est l’auteur internationalement reconnu de nombreux ouvrages sur le management.

Ingénieur de formation, Henry Mintzberg a obtenu en 1964 un doctorat à la Sloan School of Management (Massachusetts Institute of Technology). Il est actuellement titulaire de la chaire Cleghorn à la Faculté d’administration de l’Université McGill de Montréal, où il enseigne depuis 1968. Il fut également professeur d’organisation à l’INSEAD, Institut européen d’administration des affaires de Fontainebleau, en France.

Henry Mintzberg a fortement influencé la recherche en sciences de gestion dans trois domaines : les rôles et l’activité des managers, l’organisation de l’entreprise et l’élaboration de la stratégie. Il a abondamment écrit sur ces sujets avec plus de 160 articles et 15 livres à son actif, dont plusieurs sont des ouvrages scientifiques best-sellers comme « Mintzberg on management : inside our strange world of organizations », « The rise and fall of strategic planning » et « Managers, not MBA’s ». Son œuvre a été traduite en douze langues.

Henry Mintzberg a obtenu au cours de sa carrière de très nombreux prix et honneurs venant du monde entier, comme par exemple en France la distinction d’économiste de l’année 1993 par la revue Le Nouvel Economiste. Il s’est également vu décerner le titre de doctorat Honoris Causa par 17 universités dont Paris Dauphine. Il a créé et dirigé pendant plusieurs années un programme original de master international en practicing management co-habilité par 5 établissements sur 4 continents et a été consultant auprès de très nombreuses organisations en Amérique du Nord et en Europe.

En savoir + : http://www.mintzberg.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *