Accueil / Numérique / Projet MEDUSA : développer les technologies numériques pour améliorer la qualité du diagnostic et la prise de décision médicale à distance

Projet MEDUSA : développer les technologies numériques pour améliorer la qualité du diagnostic et la prise de décision médicale à distance

Soutenu par l’Europe (programme ITEA2), le projet de recherche MEDUSA (Medical Distributed Utilization of Services and Applications) a pour objectif de pouvoir mener des interventions médicales critiques à distance, en mettant à disposition du corps médical les technologies les plus avancées pour améliorer la qualité du diagnostic, l’efficacité des soins apportés, et accélérer ainsi le temps d’intervention. Aux côtés de plusieurs partenaires industriels, d’entreprises technologiques et de centres hospitaliers répartis entre la France et les Pays-Bas, les chercheurs de Télécom SudParis, partenaire académique du projet, apporteront leur expertise en imagerie médicale 3D, en protection des données et en interaction virtuelle.

De la recherche technologique à de nouveaux services de santé

Le projet MEDUSA s’appuie sur les nouvelles possibilités offertes par les techniques de traitement d’image de haut niveau, le traitement en temps réel et l’échange de très grandes quantités de données à distance, ainsi que les environnements collaboratifs. Il vise à développer de nouveaux services en travaillant particulièrement sur :

> les systèmes d’imagerie avancés qui permettent le traitement en local ou à distance, sur terminaux fixes ou mobiles, toujours de manière fluide et efficace, et en s’assurant de la sécurité des données et du respect de la vie privée

> les espaces de travail collaboratifs virtuels dans lesquels les données du patient sont rassemblées et mise à disposition pour le traitement clinique

> l’aide au diagnostic médical, en permettant aux médecins de se regrouper virtuellement autour d’un patient afin d’établir un diagnostic et de décider d’un traitement.

L’expertise des chercheurs de Télécom SudParis

Le projet regroupe des partenaires industriels comme Philips, Bull et Cassidian CyberSecurity, des entreprises technologiques (Prologue, Dosisoft, Imstar, Sopheon, Technolution), et des centres hospitaliers comme l’Academic Medical Center University of Amsterdam, l’Institut Gustave Roussy et l’Hôpital Pitié Salpêtrière. Côté Institut, les chercheurs de Télécom SudParis apporteront leur expertise à 3 niveaux :

a) l’analyse des données médicales 3D, en adaptant les outils d’investigation à l’espace collaboratif de travail qui sera développé dans ce projet et en ajoutant des nouvelles fonctionnalités cliniques dédiées aux cas d’usage MEDUSA,

b) la protection des données médicales par des techniques de tatouage numérique fragile (watermarking),

c) la navigation et l’interaction virtuelle, la spécification des architectures pour l’échange collaboratif d’information, ainsi que la représentation/analyse/codage du contenu visuel hétérogène (image/vidéo/3D).

L’intérêt pour Télécom SudParis sera également de développer des solutions industrielles basées sur deux brevets déposés en partenariat avec Armines (Mines ParisTech) et Prologue (également membre du consortium MEDUSA). Le projet se terminera en décembre 2015 et l’industrialisation des résultats débutera en 2016.

Contact chercheurs : Mihai Mitrea et Catalin Fetita, Département Artemis, Télécom SudParis

En savoir + sur le projet : www.itea-medusa.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *