Accueil / Numérique / Vers un marché ouvert du livre numérique : lancement des travaux sur un nouveau modèle de distribution MO3T

Vers un marché ouvert du livre numérique : lancement des travaux sur un nouveau modèle de distribution MO3T

Pour la première fois, 18 partenaires* des mondes de l’édition, de la librairie et du numérique se sont rassemblés pour travailler sur un projet ambitieux : MO3T. Pour l’Institut Mines-Télécom (chercheurs de Télécom ParisTech et Télécom Bretagne), la contribution scientifique portera sur le domaine de la politique globale de sécurité et du codage des droits, ainsi que sur les tests Usabilité côté lecteurs.

MO3T est né d’une conviction partagée : pour que le livre numérique  se développe dans toute sa diversité, il faut impérativement créer les  conditions d’un marché ouvert et pluraliste, seule garantie de  développement, d’innovation et de pérennité.

C’est pourquoi MO3T  est avant tout un modèle ouvert : son objectif est de permettre à tout  lecteur d’acheter un contenu sous n’importe quelle forme, auprès de  n’importe quel vendeur (en ligne ou physique), de le lire sur n’importe  quel terminal, d’y adosser n’importe quel service et de pouvoir  conserver ce contenu dans la durée, dans le respect des droits d’auteur.

S’appuyant  sur une nouvelle approche de l’interopérabilité (l’interopérabilité des  droits), MO3T permet aux acteurs du modèle – éditeurs et  e-distributeurs, libraires et  gestionnaires de bibliothèques  personnelles –  de développer leurs métiers respectifs.

MO3T  facilite l’accès des « passeurs de livres » traditionnels que sont les  libraires au marché du numérique. Les bibliothèques, les écoles et les «  nouveaux passeurs »  (réseaux sociaux, blogs…) trouvent également  leur place dans ce réseau diversifié de diffusion des contenus  numériques.

Grâce à MO3T, les éditeurs peuvent concevoir de  nouvelles offres, en maîtriser l’accès, tout en ayant la garantie que  les mesures de sécurité contre le piratage et les droits numériques  assurés par le gestionnaire de bibliothèque personnelle sont appliquées.

Le  gestionnaire de bibliothèque personnelle conserve les droits numériques  pour le compte du lecteur, ce qui autorise de nouvelles formes d’usage  aujourd’hui limitées par les DRM actuellement utilisées.

En  définitive, MO3T offre au lecteur toutes les libertés dans un usage  fluide et simple : acheter, emprunter, transmettre ou prêter un livre  numérique. Dans la librairie de son choix, en ligne, dans les réseaux  sociaux, via le téléachat…Pour sa famille, ses clients, ses employés ou  ses étudiants.

Car en proposant des normes d’interconnexion,  MO3T permet d’abaisser les barrières à l’entrée des marchés numériques,  et crée un cadre véritablement et durablement ouvert, propice à la  compétition et à l’innovation à tous les niveaux de la chaîne du livre.

MO3T  a pour vocation d’accueillir et d’interconnecter le plus grand nombre  possible d’acteurs de la chaîne du livre, à l’échelle nationale et  internationale, pour le plus grand bénéfice des clients et lecteurs.

Le projet MO3T a été labellisé par la pôle de compétitivité Cap Digital et retenu dans le cadre du deuxième appel à projets «  Technologies des contenus numériques » du Programme Investissements  d’Avenir.

Doté d’un budget de 7 M€, il vise à produire un démonstrateur du Modèle Ouvert.

Calendrier du projet

  • Lancement officiel du projet MO3T : 27 septembre 2012
  • Janvier 2013 : Maquette
  • Septembre 2013 : prototype
  • Fin 2013 : début de l’industrialisation

*Participants au consortium :

  • Editeurs – distributeurs numériques : Eden Livres, Editis, Editions  Flammarion, Editions Gallimard, La Martinière Groupe, Immatériel.fr.
  • Libraires : Librairie Dialogues à Brest, Librairie Lamartine à Paris,  Librairie La Procure à Paris, Syndicat de la Librairie française
  • Opérateurs Télécom : Orange, SFR
  • Opérateur du livre : Dilicom
  • SSII et fournisseurs de technologie : Argia, EPagine, Viaccess-Orca, De Marque
  • Centre de recherche : Institut Mines-Télécom

Contact Institut Mines-Télécom : Pierre Pleven, direction scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *