L’Institut Télécom partenaire de Marguerite, une initiative de Cloud computing pour les étudiants et chercheurs franciliens

Porté par l’Ecole internationale des sciences du traitement de l’information (EISTI), l’Institut Télécom (notamment son école Télécom SudParis), l’ESSEC, l’Ecole  Polytechnique et Saphir, le réseau haut débit du plateau de Saclay, le projet Marguerite vise  à mettre en place un nuage informatique régional hébergé sur trois pôles : Cergy, Evry et Saclay.

Adopté au Conseil régional d’Île de France en juillet dernier, ce projet de nuage informatique doit permettre aux étudiants, lycéens, apprentis et chercheurs franciliens, d’accéder à des ressources informatiques à la demande grâce à des services hébergés dans des centres de données accessibles par internet.

Les ressources et services proposés par Marguerite

Le projet Marguerite propose :

– des ressources importantes de stockage, réparties entre les trois sites des établissements partenaires (Cergy, Evry, Saclay),

– des ressources de puissance de calcul, qui mutualiseront les capacités informatiques disponibles entre les établissements partenaires

– des ressources logicielles consommables à la demande, comme Open video education (plateforme d’accès à des ressources vidéos académiques et culturelles pour tous supports de communication, ordiphones, tablettes), ou encore un système de numérisation des œuvres d’art du Centre national de conservation du patrimoine qui ouvrira à Cergy.

– une plateforme privée de travail collaboratif, à l’usage de tous les membres de la communauté
Le projet a débuté en septembre 2010 et sera opérationnel au premier semestre 2012. Le coût du projet s’élève à 1,56 million d’euros.

L’Institut Télécom s’investit de plus en plus dans le cloud computing

L’informatique en nuage est un domaine en forte progression depuis quelques temps et les chercheurs de l’Institut Télécom participent à de nombreux projets autour de ce sujet. Télécom SudParis et Télécom ParisTech sont également membres du consortium CompatibleOne, une plateforme cloud française sous licence libre. Cette initiative de R&D coopérative de 24 mois, portée notamment par les pôles de compétitivité Systematic et Solutions communicantes sécurisées (SCS), débutera en novembre 2010 et a vocation à développer un socle standard pour répondre au manque d’interopérabilité entre les plateformes cloud existantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *